Suite à la décision du gouvernement de confirmer officiellement et définitivement son soutien au projet de contournement autoroutier Est de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol pépie sur les réseaux sociaux la chose qui suit...

1639644052336

1639644052347

 


 

Commentaire de Florestan:

Souvent NMR varie bien fol celui qui s'y fit...

Au delà des postures politiciennes ou idéologiques qui consistent à changer d'avis selon des considérations partisanes et électorales tout ou en opposant, dans une vague sophistique, des projets ou des enjeux qui sont complémentaires, ce sont les réalités qui commandent: en raison du retard géo-politique normand et rouennais accumulé depuis 50 ans (passif de la division) le barreau de contournement Ouest/Nord-Ouest de la région parisienne n'est toujours pas opérationnel et la dernière grande ville industrielle et portuaire de France n'a toujours pas de réseau routier adapté et performant.

Au niveau environnemental, la balance coût/bénéfices du projet peut être considérablement améliorée si l'on finance tous les accompagnements et toutes les compensations nécessaires. Une priorité à ce sujet: sauver le site historique du manoir de la Chapelle à Oissel. Il faudrait aussi intégrer au projet le raccordement direct du Pont Flaubert à la Sud 3: mais encore faudrait-il que la métropole de Rouen nous dise sans tarder ce qu'elle compte faire de la friche du futur éco-quartier Flaubert.

Enfin, en terme de pollution de l'air, ce sont les bouchons actuels qui sont responsables et les évolutions des motorisations (camions à l'hydrogène) en cours auront déjà un impact positif certain lorsque l'infrastructure sera enfin ouverte: 1972-2030... Les Normands et les Rouennais ont appris à être patients!