Le dernier numéro de la revue "Etudes Normandes" est paru il y a quelques jours avec pour dossier principal en une, la question de plus en plus lancinante de l'impact du changement climatique sur le territoire normand: l'enjeu le plus sensible est celui d'un littoral de plus en plus fragile et exposé aux effets de la montée du niveau de la mer et de la conjonction entre trois phénomènes qui pourraient devenir plus fréquents:

1) Un coéficient de grande marée.

2) Une tempête de Noroît en mer.

3) Une crue des rivières et des fleuves en raison de pluies importantes.

Sur ce dernier point, le maintien et l'entretien des haies de bocage dans les bassins versants concernés est essentiel!

En conséquence, nos basses côtes (notamment en Basse-Normandie) et nos vallées fluviales (notamment celles de la Seine et de l'Orne) sont directement concernées: Rouen, Caen et Le Havre, nos trois principales villes sont donc aux avant-postes!

Document numéris1

nn