La ville de Caen sera-t-elle capable de relever le défi?

Accueillir définitivement en ses murs l'une des plus importantes collections privées d'art moderne et d'antiquités, à savoir celle du milliardaire suisse Jean-Claude Gandur qui a fait fortune dans le pétrole et qui, tel un nouveau Gulbenkian, souhaite que sa fabuleuse collection soit préservée, conservée, valorisée et montrée au grand public au moyen de la structure ad hoc: une fondation privée et son musée à établir dans la ville qui sera capable de l'accueillir.

Plusieurs villes en France sont sur les rangs, à commencer par Caen et Rouen: on craint un nouvel épisode de ce minable clochemerle localiste entre les deux principales villes normandes qui a failli tuer notre région pendant près de 50 ans... Mais dans sa sagesse, le milliardaire suisse qui apprécie beaucoup notre région a eu le bon goût de collaborer tant avec les musées d'une ville de Rouen qui candidate pour le titre de la capitale européenne de la Culture en 2028 qu'avec le Mémorial de Caen à l'occasion d'expositions remarquées et remarquables sur les liens entre la peinture moderne européenne et la Seconde guerre mondiale.

A lire l'article proposé par Ouest-France, Caen aurait toutes ses chances pour saisir cette magnifique opportunité. Mais...

https://www.ouest-france.fr/culture/musees/memorial-de-caen/info-ouest-france-caen-toujours-dans-la-course-pour-le-musee-du-milliardaire-suisse-41337fc2-4b7d-11ed-9879-c1a2e97ee6a1

INFO OUEST-FRANCE. Caen toujours dans la course pour le musée du milliardaire suisse

Capture d’écran du 2022-10-15 23-03-10

Jean-Claude Gandur est à la tête d’une collection internationale centrée sur les antiquités égyptiennes et la peinture du XXe siècle. Le Suisse a pour projet de construire son musée. Caen est en concurrence avec six autres villes pour l’accueillir.

Jean-Claude Gandur est loin d’être un inconnu en Normandie. Il séjourne régulièrement dans sa propriété des environs de Rouen. Et il a surtout permis la création d’une exposition exceptionnelle en 2020 au Mémorial de Caen. Exposition baptisée La libération de la peinture et centrée sur les œuvres des peintres à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. Le Suisse entretient également des relations régulières avec les musées de Rouen à travers des prêts d’œuvres

À 73 ans, le milliardaire suisse, qui a fait fortune dans le pétrole, est à la tête d’une collection d’art de niveau international. Il possède notamment une des plus importantes collections d’antiquités égyptiennes, grecques et romaines mais aussi près de 900 tableaux contemporains, notamment de l’expressionnisme abstrait européen, du mouvement Cobra, du Nouveau Réalisme. En perpétuelle évolution, cette collection rassemble plus de 1 200 objets d’archéologie et près de 1 000 œuvres d’art du XXe siècle.

Bordeaux, Strasbourg, Annecy, Rouen, Fessenheim, Arles et Caen

Depuis plusieurs années, le mécène a pour ambition de créer son musée. Le projet est entré dans une phase concrète.

Après une tentative avortée à Genève, Jean-Claude Gandur regarde désormais du côté de la France. Et le prestige de ses « trésors » attise la concurrence. Sept villes sont sur la ligne de départ : Bordeaux, Strasbourg, Annecy, Rouen, Fessenheim, Arles et Caen.

Avec un cabinet spécialisé, l’homme d’affaires a lancé une forme de consultation pour évaluer les candidatures. Dans ce projet, l’argent public ne sera pas sollicité. Le milliardaire le financera entièrement. On parle d’un budget prévisionnel de 50 à 60 millions. Sa seule demande : la mise à disposition d’un terrain.

« Au début de l’été, nous avons dû monter un dossier pour montrer en quoi notre ville pourrait être utile au développement de son projet », résume Joël Bruneau, maire LR de Caen.

Avec Stéphane Grimaldi, directeur général du Mémorial, l’élu a rencontré à plusieurs reprises Jean-Claude Gandur. Et il n’a pas de mal à trouver les atouts de sa ville pour accueillir ce nouveau musée : « Caen avec la Normandie est déjà un territoire où le potentiel de visiteurs est important. C’est aussi une ville à l’activité culturelle très dense. »

Plus prosaïquement, la ville possède le terrain. Il est situé entre le Mémorial de Caen et la Colline aux oiseaux. « Jean-Claude Gandur ne veut pas construire qu’un musée. Il est aussi très sensible à son environnement et l’imagine au milieu de grands jardins. Notre terrain s’y prête bien », insiste Joël Bruneau.

Une coopération avec le Mémorial de Caen

Cette proximité avec le musée aux 400 000 visiteurs par an est-elle une autre arme dans la bataille culturelle des villes ? Stéphane Grimaldi, qui travaille sur le dossier depuis plusieurs années, en est convaincu : « Chacun des deux musées bénéficiera des flux de visiteurs de l’autre. Et notre projet est basé sur une vraie collaboration sur des questions, comme la billetterie, les systèmes informatiques, l’accueil des publics ou la médiation culturelle. »

Autre carte pour la candidature caennaise, les liens tissés avec le collectionneur. Ils sont forts depuis le montage de l’exposition La libération de la peinture. Avec 75 tableaux de la collection Gandur, elle montrait la peinture abstraite de 1945 à 1962 et surtout comment ses œuvres ont été influencées par la Seconde Guerre mondiale.

Caen en finale ?

Et le travail en commun continue. Le Mémorial a programmé pour juin 2023 une nouvelle exposition avec les œuvres du Suisse. Elle s’intéressera aux mouvements protestataires et révolutionnaires des années 1960 et 1970. En 2024, on retrouvera une autre partie de la collection Gandur au musée de Normandie de Caen, dans une exposition sur les représentations divines dans la période pré-chrétienne.

D’ici là, Jean-Claude Gandur aura-t-il choisi Caen ? Sa décision devrait être connue tout début 2023. Une certitude pour l’instant : après le premier tour, Caen est toujours dans le match. La finale se jouera-t-elle à deux ou à trois villes ? Le Suisse garde le secret pour l’instant.


 

Commentaire de Florestan:

Tout cela sembre trop beau pour être vrai même si l'on doit se réjouir du principe de l'accueil d'une telle collection d'art dans une ville normande...

Cependant, autant on peut comprendre la cohérence et la synergie qui pourraient naître entre le Mémorial et ce futur musée Gandur consacré à la peinture européenne du XXème siècle marquée par le traumatisme de la Seconde Guerre mondiale, qui pourrait être construit, en effet sur ce grand terrain vague en arrière du Mémorial et à proximité de la Colline aux oiseaux (un ancien dépôt d'ordures transformé en parc arboré), autant on se demande ce que viendrait faire dans ces lieux contemporains aux architectures banales sinon médiocres, habituels aux périphéries urbaines, la plus grande collection internationale privée d'antiquités égyptiennes et gréco-romaines!

Le terrain proposé par le maire de Caen pour accueillir le futur musée Gandur se trouve visible en haut à gauche de cette archive photographique aérienne (Archives Départementales du Calvados)

canvashttps://archives.calvados.fr/ark:/52329/wbh30stgj4cr/02baecda-73a9-4c4e-85c1-0acee3a6b22c

Mais Jean-Claude Gandur tient, non sans raison, à  ce que ce futur musée puisse conserver l'intégrité et l'unité géographique de sa collection: si l'on s'en tient aux informations de Ouest-France, la question de savoir où mettre à Caen les antiquités de Monsieur Gandur risque de se poser sérieusement...

Sachant qu'il y a, néanmoins, une solution possible:

AU LIEU DE LAISSER UN PROMOTEUR PRIVÉ ET UNE SOCIETÉ FINANCIÈRE LUXEMBOURGEOISE FAIRE N'IMPORTE QUOI DANS UN ANCIEN PALAIS DE JUSTICE...

https://actu.fr/normandie/caen_14118/delais-repousses-pour-la-reouverture-du-palais-fontette-a-caen_52104560.html

Pourquoi ne pas accueillir la plus grande collection internationale privée d'antiquités égyptiennes et gréco-romaines derrière le péristyle ionique néo-classique du Palais Fontette, au coeur du centre ville de Caen?

c8a8d1de79e06aca8d1de79e060b8dv-960x640

On a le droit de rêver! Non?

Car après la malédiction de Toutankhamon, ne faut-il pas en craindre une autre?

Celle d'un maire de Caen passé maître dans l'art virtuose de transformer les plus belles idées en m... !