Je n'aime pas les journées européennes du patrimoine...

En voici la raison:

Capture

La Normandie toujours plus livrée au saccage :

Les toits les plus hauts de France sont eux aussi menacés par un nouveau projet éolien d’Iberdrola,

Aux journées du patrimoine le propriétaire du château de Fontaine Henry a placé une affiche format abribus (120x176) dans l’allée d’entrée et de sortie des touristes pour leur faire prendre conscience des impacts. 

Lui-même s’est placé «  en vert » au pieds du château sur l’affiche ci-dessous

On attend les commentaires des élus départementaux et régionaux

JR


 

Commentaire de Florestan:

"On ne sort de l'ambiguité qu'à ses dépens." (Cardinal de Retz)

L'énergie éolienne soi-disant renouvelable est la pire des fausses bonnes idées: le naufrage énergétique et environnemental allemand est sous nos yeux.

Xavier Bertrand a eu le courage d'imposer un moratoire pour tout nouveau déploiement de l'éolien terrestre sur les terres déjà bien massacrées de la Picardie dans la région "Hauts-de-France". Hervé MORIN ne peut plus se permettre de courir plusieurs lièvres en même temps (les EPR nucléaires à Penly et Paluel, les hydroliennes dans le Raz-Blanchard et des éoliennes marines qui auraient moins d'impact que les éoliennes terrestres): la position du président normand n'est pas claire, ou du moins, politiquement trop confortable puisque la région ne soutient officiellement que les projets éoliens acceptés par les populations riveraines. Mais la réalité est, hélas, plus claire et brutale que cette hypocrisie: l'opposition des populations aux éoliennes est largement majoritaire.

La Normandie qui s'est offerte avec raison à la filière électro-nucléaire il y a plus de cinquante ans est déjà la PREMIERE REGION française de production électrique décarbonée avec un impact territorial et géographique réduit et maîtrisé.

Par ailleurs, les promoteurs éoliens, quand on parle discrètement avec eux, avouent eux-mêmes l'impossibilité de développer massivement l'éolien terrestre en Normandie car "il y a des monuments historiques partout..." 

Pourquoi donc nous INFLIGER CETTE DOUBLE PEINE VENUE D'UN ECOLOGISME AUSSI IDEOLOGIQUE QUE DEBILE qui sacrifie l'urgence de maintenir notre souveraineté énergétique nationale tout en SACRIFIANT notre Normandie historique et patrimoniale?

Monsieur MORIN, l'heure des choix clairs est venue!