Revue de presse normande à la date du vendredi 13 mai 2022 et comme c'est un jour où le sort s'acharnerait sur nous plus que les autres jours de la semaine, ouvrons cette nouvelle revue de presse régionale par un scandale:


 MASSACRE à la tronçonneuse dans le bocage virois, du côté du Truttemer-le-Grand, lieu dit de la Gerrière, où les hêtres séculaires d'une ancienne charrière appréciée des randonneurs et des amateurs de beauté naturelle au fond d'un bocage normand encore préservé, ont été sauvagement massacrés par une tronçonneuse en folie furieuse.

Nous suivrons de près cette affaire qui ne peut rester sans conséquences judiciaires alors que tous les discours institutionnels et officiels exigent que nous préservions notre patrimoine végétal et naturel pour lutter contre les effets du changement climatique...

La raison de ce massacre?

L'article à lire ci-après, ne nous le dit pas faute d'une investigation journalistique digne de ce nom. Avançons, cependant l'hypothèse suivante: cet abattage brutal a été fait pour permettre le passage d'engins agricoles inadaptés au bocage sur un herbage mis en labour dont l'exploitant agricole cherche à en améliorer le rendement. En effet, par l'ombre qu'elles projettent au sol, les branches basses des arbres plantés jadis sur le "fossé" (talus) bornant cette parcelle, risquent d'entraver la croissance du maïs destiné à l'ensilage sur une bande large d'une dizaine de mètres...

Moralité: tant que certaines pratiques agricoles continueront, tant qu'un certain modèle agro-productiviste dont le modèle économique est périmé continuera de sévir notamment dans l'élevage, on ne préservera le patrimoine végétal du bocage que dans les discours officiels!

https://actu.fr/normandie/vire-normandie_14762/consternation-des-arbres-par-centaines-rases-sur-et-autour-dun-chemin-de-randonnee-a-vire-normandie_50742316.html?fbclid=IwAR2WLvWv4dTsQD3qKqu-RLc8Rp2GXWBYw9C_MQV34_fe9jAJm4lAWxDg9uA

Consternation : des arbres par centaines rasés sur et autour d'un chemin de randonnée à Vire Normandie

98ae228a21726ecae228a217201be2v-960x640

Un propriétaire de parcelles agricoles a rasé des talus entiers donnant sur un chemin de randonnée à Vire Normandie (Calvados). Les randonneurs sont écœurés.

La Voix le Bocage

Il ne reste que quelques souches coupées sèchement à l’horizontale. Sur ce chemin de randonnée très prisé des habitués de marche, à Truttemer-le-Grand (Vire Normandie, Calvados), un propriétaire de parcelles agricoles n’y est pas allé de mains mortes.

C’est ce dont a pu se rendre compte un habitué des lieux, lundi 2 mai. « J’ai beaucoup vadrouillé ici étant gamin. On venait ramasser des fusils allemands. C’était un lieu où se cachaient les maquisards durant la Seconde Guerre mondiale », nous dit ce Truttemérien, encore abasourdi par cette macabre découverte.

« Ici, c’était une vieille charrière, couverte et ombragée, qui inspirait la quiétude. On n’avait que la nature autour de nous. Maintenant, c’est Tchernobyl ». 

Un randonneur

En effet, sur plus de 150 mètres linéaires, quasiment tous les arbres des deux talus ont été rasés. Des copeaux de bois jonchent le sol. Cette coupe rase date seulement de quelques jours.

« Et ce n’est qu’une partie infime de ce que peut apercevoir le randonneur », glisse Daniel Hélouin, citoyen très sensibilisé à la cause environnementale, venu constater les dégâts, mardi 3 mai. Autour du chemin, les arbres et branches coupés s’entassent encore dans plusieurs champs alentour. D’autres talus, sur plusieurs parcelles privées, ont connu le même sort.

« C’est un massacre tout simplement. »

Daniel Hélouin

Les deux hommes marchent au milieu du sentier et semblent « dégoutés ». « Je comprends ton émotion, on croirait une forêt dévastée », s’échangent-ils. « Certains hêtres avaient 200 ans. C’est un patrimoine historique qui vient de disparaitre ». 

Pourtant, les deux amoureux de la nature reconnaissent que l’homme doit intervenir pour entretenir les talus.

« Evidemment. C’est un domaine privé. Il avait raison de nettoyer et d’élaguer. Mais aucunement dans de telles proportions. Il a tout détruit. C’est un saccage, ça va prendre 10 ou 15 ans pour que ce sentier retrouve l’allure d’un chemin de rando », déplore Daniel Hélouin. « Mais pour les arbres coupés, c’est terminé », s’émeut le randonneur.

993917


Restons dans les questions agricoles avec une sécheresse printanière en Normandie qui devient inquiétante. En Normandie on a ce proverbe: "le mauvais temps c'est le temps qui dure trop longtemps."

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/secheresse-la-situation-est-inquietante-en-normandie-selon-jean-pierre-girod-1652339556

Voir aussi:

https://www.linkedin.com/posts/damien-eclancher_interview-de-jean-pierre-girod-vice-pr%C3%A9sident-activity-6930509173528924160-xRVI?utm_source=linkedin_share&utm_medium=android_app

 

Consolation pour nos pêcheurs normands accablés par les éoliennes marines et les conséquences néfastes du Brexit: la saison 2021-2022 de la coquille Saint-Jacques a été exceptionnelle!

https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/fin-de-la-peche-a-la-coquille-dans-la-manche-une-saison-exceptionnelle-l-une-des-meilleures-1652370180

 

L'intelligence économique s'organise aussi à l'échelle normande: une société normande se spécialiste dans la protection contre la cyber-criminalité...

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/normandie-cyber-un-nouveau-service-d-aide-aux-entreprises-pour-lutter-contre-les-attaques-1652373890

Mais le savoir-faire normand et cherbourgeois dans le contrôle de la qualité industrielle sur des domaines stratégiques sensibles (on pense, bien entendu, au nucléaire...) passe sous contrôle des Suisses de SGS qui est le leader mondial de ce secteur: ouf! on a échappé aux Américains mais voilà un savoir-faire français de plus qui passe sous contrôle étranger. Inquiétant!

https://www.sgsgroup.fr/fr-fr/news/2022/05/sgs-annonce-l-acquisition-de-aiex

https://actu.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin_50129/une-petite-entreprise-de-cherbourg-rachetee-par-un-groupe-mondial-leader-dans-son-domaine-d-activites_50916549.html

Crise du savoir-faire en Normandie: il faut former des ingénieurs, des techniciens, des ouvriers car de gros projets industriels sont annoncés. Par exemple, du côté de Dieppe avec le futur EPR 2 de Penly.

https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/avec-le-projet-d-epr-2-les-tuyauteurs-ont-la-cote-dans-la-region-de-dieppe_50743969.html

Autre exemple normand, dans la vallée de la Bresle et le flaconnage de luxe...

L’industrie verrière est installée depuis plus de quatre siècles au carrefour de la Normandie et des Hauts-de-France. Ses industriels, aux coûts contraints, font face à une pénurie de main-d’œuvre jamais connue.

Réservé aux abonnés

Adeline Haverland

25 Avril 2022 \ 14h00

Parache-vement-Gam-3-10-04-24

© Pascal Biomez / Pochet du Courval
Pochet du Courval est implanté depuis 1623 dans la vallée de la Bresle, où il produit des flacons pour Chanel et Hermès.

Dans les vitrines des agences d’intérim d’Eu (Seine-Maritime), les annonces pullulent. Trieur, opérateur de ligne, régleur, cariste, ingénieur… tous les profils sont recherchés. Si certaines régions manquent d’usines, d’autres manquent de bras. « Nous faisons face à une réelle pénurie de main-d’œuvre », souligne Valérie Tellier, la très dynamique présidente de la Glass Vallée, un cluster d’entreprises de la verrerie qui constitue l’essentiel du tissu industriel de la vallée de la Bresle.

Sur ce territoire qui hésite entre Hauts-de-France et Normandie, comme l’illustrent les briques rouges et les colombages qui alternent sur les façades, 25 % du PIB est assuré par l’industrie. Plus 250 postes sont à pourvoir (sur un total de 7 000) dans les 60 kilomètres qui séparent Feuquières (Somme) et Le Tréport (Seine-Maritime). « Cela pourrait mettre en péril la reprise économique », prévient Valérie Tellier. Car si la pénurie de main-d’œuvre est si forte, c’est que la région, qui produit près de 70 % du flaconnage des groupes de parfums et cosmétiques du luxe, fait face à une hausse de la demande inédite.


Restons dans les cosmétiques et la mode made in Normandie avec la présentation de la nouvelle exposition proposée par la maison de Christian Dior de Granville pour cette saison estivale avec un voyage inédit dans nos couvre-chefs...

https://www.ouest-france.fr/normandie/granville-50400/video-au-musee-dior-de-granville-un-voyage-aux-origines-du-style-avec-200-chapeaux-exposes-eb2b6aae-d1d3-11ec-950d-d0981e947358

 

Cérémonies du 78ème anniversaire du Jour-J: le programme pour le 6 juin 2022 est publié...

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/78e-d-day-le-programme-des-ceremonies-a-caen-est-desormais-connu-83924cbc-d1f3-11ec-950d-d0981e947358

 

Affaire de la bergerie de Genêts (Manche): face à des écolos-intégristes normands qui donnent dans la chicane judiciaire (une spécialité normande...) un berger fait de la résistance. Rendez-vous en septembre prochain pour le prochain épisode!

https://www.ouest-france.fr/normandie/genets-50530/demolition-de-la-bergerie-de-genets-la-decision-sur-l-astreinte-sera-rendue-en-septembre-3570819c-d212-11ec-b0ed-05ec53e3374f

 

Deux entreprises normandes expérimentent la semaine de quatre jours: ça marche!

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2022-05-11/ces-deux-petites-entreprises-normandes-sont-passees-a-la-semaine-de-quatre-jours-et-ca-marche-7cfc10ba-7b58-4a91-aa9b-387376ab2c0e

 

L'agence normande pour la biodiversité et le développement durable lance une grande enquête publique à l'échelle régionale sur la question d'éteindre nos lumières la nuit afin d'éviter une pollution lumineuse inutile qui perturbe la vie animale nocturne et qui, aussi, nous empêche de voir les... étoiles!

https://www.anbdd.fr/appel-a-temoignages-lextinction-de-leclairage-public-dans-les-collectivites-normandes/

 

Usine de la Chapelle Darblay rachetée par la métropole de Rouen au profit du groupe Véolia dans le but d'en faire un site de fabrication de carton recyclé: la réaction de Damien Eclancher, porte-parole du CESER de Normandie...

https://www.linkedin.com/posts/damien-eclancher_papier-fibre-recyclage-activity-6930143050518163457-kw6y?utm_source=linkedin_share&utm_medium=android_app

 

"Vélo Léger", une société normande basée dans l'Orne développe un nouveau concept: prendre en charge les bagages des bobos en goguette à bicyclette sur la Vélo Francette...

https://www.tendanceouest.com/actualite-397620-orne-veloleger-la-nouvelle-alternative-pour-pedaler-sans-bagages?utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_campaign=NL_2022-05-09&utm_content=bloc1

 

"Retrait du trait de côte"... Autrement dit: ma maison sur la falaise qui menace de tomber dans la mer. Trois communes autour de Dieppe classées parmi les plus vulnérables de France.

https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/recul-du-trait-de-cote-dieppe-et-trois-communes-alentour-inscrites-parmi-les-plus-vulnerables_50760105.html