18 octobre 2022

ROUEN, 17 octobre 2022: nouvelle séance plénière du conseil régional de Normandie

Ce lundi 17 octobre 2022, en l'hôtel de région de Rouen, avait lieu dans l'hémicycle prévu à cet effet, une nouvelle séance plénière du conseil régional de Normandie sous la présidence d'Hervé Morin... qui, non sans raison, micro ouvert au début de la réunion alors que les élus sont en train de s'installer, a apostrophé l'un d'entre eux qui semblait maugréer au sujet d'être là: "... Venir à Caen! Venir à Rouen! T'es comme Jean-Léonce toi!" Allusion, bien sûr, à Jean-léonce Dupont, l'indéboulonable président centriste du département du... [Lire la suite]
30 novembre 2021

Universités normandes: encore un appel à projets... raté!

Billet de Florestan: Une fois de plus, les universités normandes même rassemblées, ont du mal à décrocher les appels à projets du gouvernement du premier coup. Manque d'ambition? Manque de compétence et de professionalisme dans le montage des projets? Manque de moyens? On sait qu'Hervé Morin aimerait avoir qu'une seule université normande sur ses trois villes et que le contexte des relations politiques et financières avec l'Etat central sur l'enjeu stratégique de l'enseignement supérieur et de la recherche en Normandie, n'est pas... [Lire la suite]
10 novembre 2021

Affaires normandes et européennes: déplacement d'Hervé MORIN à Bruxelles.

Hervé Morin président de la Normandie et Xavier Priollaud en charge des affaires internationales et européennes normandes étaient de passage à Bruxelles dans les locaux de la Commission européenne les 9 et 10 novembre 2021 pour faire avancer quelques urgences et quelques enjeux normands importants dans les tuyaux passablement complexes des finances européennes... Le dossier urgent de la pêche post-Brexit a été évoqué avec toutes ses originalités normandes (notre lien particulier avec les îles anglo-normandes) mais il a été aussi... [Lire la suite]
03 octobre 2021

Jean CASTEX ou le jacobinisme techno-parisien financier bête et méchant!

L'année 2022 n'échappera pas au bilan consternant d'Emmanuel Macron en matière de décentralisation depuis 2017: cinq années de recentralisation, de mépris, d'infantilisation mais aussi de méfiance, malgré la promesse inaugurale d'un candidat Macron annonçant un nouveau "pacte girondin": quelle méprise! Quel mépris! Une fois de plus, l'empoignade entre l'Etat central et des régions que l'actuel chef de l'Etat juge trop grandes et artificielles (sur ce point on ne lui donnera pas tort... sauf pour le cas normand) se fait sur une... [Lire la suite]