Le 1er décembre 2022, Michel Onfray le célèbre philosophe normand qui assume d'ailleurs totalement ses racines normandes, voire vikings, au point de vivre et de travailler l'essentiel de son temps à Chambois dans l'Orne ou depuis sa résidence caennaise, était l'invité de l'émission hebdomadaire "Face aux territoires" proposée par TV5 Monde en partenariat avec les principaux titres de la presse quotidienne régionale.

C'était l'occasion de rappeler avec force l'existence des solutions girondines décentralisées pour sortir notre pays de son marasme actuel...

A ré-écouter en intégralité sous le lien suivant:

Face aux territoires - Michel Onfray - TV5MONDE Revoir

Capture

 


 Voir aussi ce compte-rendu proposé par Ouest-France:

VIDEO. Le philosophe Michel Onfray défend une décentralisation qui s'appuie sur le "génie des provinces" (ouest-france.fr)

VIDEO. Le philosophe Michel Onfray défend une décentralisation qui s'appuie sur le "génie des provinces"

Invité de l'émission "Face aux Territoires" TV5 Monde/Ouest-France/Nice matin, le philosophe Michel Onfray a donné sa vision de la décentralisation. Face au Jacobinisme, il souhaite qu'on mette en avant le "génie des provinces", avec des décisions prises localement et non dictées par Paris. 

"Je pense que si nous voulions vraiement retrouver les gens qui ne votent plus, il faudrait cesser de penser la province non pas en terme de territoires du genre on se promène en Normandie, c'est formidable parce que il y a Deauville... "

Le philosophe Michel Onfray était l'invité de l'émission hebdomadaire "Face aux territoires", le 30 novembre, sur TV 5 Monde et Ouest-France/ Nice matin. Aux micros de  Cyril Viguier, il a commenté l'actualité. 

"En finir avec le jacobinisme"

Mais cet amoureux de sa Normandie natale et passionné des régions françaises, a aussi défendu sa vision de la décentralisation.  "Si on redonnait le pouvoir et pourquoi pas sur le mode Girondins avec des parlements régionaux avec une vraie régionalisation, ce que voulait le Général de Gaulle. Mais pas la régionalisation du genre:"Vous allez vous occuper du rempierrage des chemins,  la responsabilité des écoles les collèges pour le département,  les lycées pour la région". C'est une fausse régionalisation. Il y a dans les provinces un génie propre en Bretagne, en Corse. Et on devrait s'appuyer sur ces richesses plutôt que d'être dans la vieille logique d'un jacobinisme qui dit " à Paris, on a décidé que ça se passerait comme ça."  D'autant, qu'à Paris, on ne décide plus grand-chose, c'est à Bruxelles qu'on décide ce qui se passe à Paris". 

(Commentaire de Florestan: les eurolâtres de Ouest-France ont dû apprécier le propos...)

"L'histoire de la seconde Guerre mondiale réécrite par le cinéma" 

Avec François-Xavier Lefranc, directeur des rédactions d'Ouest-France, Michel Onfray a aussi évoqué  ses racines, sa Normandie natale et en particulier le village de Chambois, dans l'Orne, où le philosophe vit. "Je ne me verrais pas ailleurs. Je suis enraciné depuis 1000 ans puisque je suis descendant d'un viking, Onfroy le Danois.  Et Chambois c'est aussi le souvenir d'une des batailles les plus sanglantes de la seconde Guerre mondiale,. Une page capitale de la Libération de la France, pourtant oubliée des livres d'hitoire. "Parce que l'histoire s'est racontée à travers le cinéma, notamment "le Jour le plus long", où les Américains sont montrés comme des héros".