REVUE DE PRESSE NORMANDE au 10 octobre 2022

Crise énergétique en Normandie: les difficultés à la centrale de Flamanville...

https://www.lefigaro.fr/societes/le-redemarrage-du-reacteur-flamanville-2-est-repousse-de-huit-semaines-20221004

Le redémarrage du réacteur Flamanville 2 est repoussé de huit semaines

À l'arrêt depuis début février, le réacteur de Flamanville 2 (Manche) ne sera pas redémarré dans quelques jours comme prévu initialement mais le 26 novembre, a-t-on appris auprès d'un porte-parole d'EDF mardi. Arrêté le 11 février 2022 pour «simple rechargement» de combustible, le réacteur a par la suite subi une opération de contrôle qui devait s'achever le 9 octobre, avant d'être repoussée de plusieurs semaines.

À lire aussi: EPR de Flamanville : problèmes au niveau du système de pilotage du réacteur, pas de nouveau retard, assure EDF

«La recherche de corrosion sous contrainte sur le réacteur de Flamanville 2 a amené à une découpe de tronçons pour expertise», a déclaré l'énergéticien, «mais au moment de resouder un tronçon de tuyauterie pré-usiné sur une autre partie, un usinage supplémentaire» a été jugé nécessaire.

Ces contrôles pour des problèmes de corrosion ont concerné également d'autres réacteurs, dont Chinon 3, Cattenom 3 ou Bugey 4. En France, la flambée des prix de l'énergie tirée par la crise de l'approvisionnement en gaz russe est aggravée par l'indisponibilité d'une partie du parc nucléaire, avec près de la moitié des réacteurs à l'arrêt, ce qui fragilise la production électrique.


 La région Normandie salue l'attribution du Prix Nobel de la Paix 2022 à l'association russe "Mémorial", au Centre pour les libertés civiles ukrainien et à Ales Bialiatski, un opposant biélorusse...

Au delà de ce Prix Nobel de la Paix qui paraît bien dérisoire, il faut rappeler l'évidence: il faudra bien que cette guerre s'arrête au plus vite avant qu'elle n'empire en mettant en branle un affrontement direct entre les deux empires qui s'opposent indirectement en Ukraine.

Le "format Normandie" des années 2014-2015 débouchant sur les accords de Minsk avait pourtant dessiné tous les contours d'une paix qui aurait pu être durable... Si cette initiative franco-allemande avait été davantage prise au sérieux du côté de Moscou ou de Washington: l'ordre international hérité de la Seconde Guerre mondiale est, aujourd'hui, détruit et l'empire américain n'y est pas pour rien!

Hélas, mille fois hélas... Aujourd'hui, en Ukraine en 2022 se joue vis-à-vis de la Russie ce qui s'était joué en 1962 à Cuba vis-à-vis des Etats-Unis: Messieurs, prière de ne pas aller plus loin!

Communiqué de presse de François-Xavier PRIOLLAUD,

Vice-Président de la Région Normandie, chargé des affaires européennes et internationales

et du rayonnement de la Normandie

 

 

« Le Prix Nobel de la Paix consacre le rôle de la société civile pour résister à la guerre et bâtir une paix durable »

 

François-Xavier PRIOLLAUD, Vice-Président de la Région Normandie, salue la remise du Prix Nobel de la Paix 2022 attribué à l’ONG russe Memorial, au Centre pour les libertés civiles ukrainien et à l’opposant biélorusse Ales Bialiatski.

 

« En pleine guerre en Ukraine, c’est un Prix Nobel de la Résistance pour bâtir des relations pacifiques entre trois pays qui n’ont pas vocation à se faire la guerre. L’attribution de ce Prix Nobel souligne le rôle croissant des sociétés civiles dans la promotion d’une paix durable » affirme François-Xavier Priollaud.

 

Les 23 et 24 septembre dernier, la 5e édition du Forum mondial Normandie pour la Paix avait été marquée par la présence de Vadym Omelchenko, ambassadeur d’Ukraine en France qui s’était vu remettre une colombe de la Paix réalisée par un élève de l’Institut Lemonnier de Caen.

 

En marge du Forum, la Région Normandie avait notamment accueilli un séminaire organisé par le Collège des Bernardins sur l’avenir de la démocratie en Russie. Parmi les participants à cette rencontre qui réunissait des opposants au régime de Poutine, figurait Nikita Petrov, historien russe et vice-président du Conseil d’administration de l’ONG russe Memorial, et désormais Prix Nobel de la Paix.

 

Dans le cadre de son partenariat avec l’association « Docs Up Fund », la Région Normandie a aussi soutenu financièrement la production du documentaire « Motherland », projeté lors du Forum mondial, en présence de son réalisateur Alexander Mihalkovich, venu dénoncer à Caen les conséquences de la culture de la violence au sein de l’armée Biélorusse.


 La révolte des campagnes normandes contre les éoliennes est générale. Exemple caricatural relevé dans le Pays-de-Bray du côté de Forges-les-Eaux: les monstres éoliens ne satisfont que le petit nombre de gens qui a intérêt à l'être, avec la complicité du plumitif de la presse locale... 

Avouons que Benjamin Forant de la rédaction de "l'Eclaireur brayon" ne nous éclaire en rien!

5 éoliennes inaugurées mais contestées près de Forges-Les-Eaux

Mises en service en 2018, les 5 éoliennes du site de Gaillefontaine, près de Forges-Les-Eaux ont enfin été inaugurées ce 29 septembre 2022. Mais des contestations continuent.

 

Plus de 130 mètres de hauteur, dans une plaine découverte. Le moins que l’on puisse dire, c'est que les cinq éoliennes de Gaillefontaine, près de Forges-Les-Eaux sont immanquables. En activité depuis 2018, ces dernières ont été inaugurées ce jeudi 29 septembre 2022, au pied de celle qui porte le numéro 3. Elus et membres de l’entreprise Energie Team se sont succédés au pupitre pour évoquer leur satisfaction. « Je n’ai pas eu de mal à être convaincu à l’époque par cette proposition », se rappelle Dany Guesdon, ancien maire de la commune, en place lorsque le projet s’est lancé. Il y en avait déjà pas mal ailleurs, donc pourquoi ne pas en mettre à Gaillefontaine? »

La consommation annuelle de 14000 habitants

Depuis quelques mois, l’énergie et particulièrement l’électricité sont des thématiques brûlantes de l’actualité. Evidemment, Energie Team, constructeur du parc, allait mettre le sujet sur la table. « Le manque d’électricité nous menace, commence Jérôme Douat, directeur général de l’entreprise. Aujourd’hui, entre les pannes et les maintenances, moins d’un réacteur sur deux fonctionne en France et nos énergies renouvelables sont encore trop peu développées. » 

 

(Commentaire de Florestan: l'idéologie est un mensonge déguisé en vérité! Le développement forcené des éoliennes qui sont très onéreuses pour une production électrique aussi incertaine que dérisoire, ne fera qu'aggraver la crise énergétique en cours puisque le développement des énergies renouvelables intermittentes aggrave notre dépendance au gaz.)

 

Le DG insiste alors sur les différents avantages que l’éolien amène dans le pays. Il y a tout d’abord la rapidité de construction. « Il ne faut que 9 mois pour construire un parc éolien comme celui que nous inaugurons aujourd’hui, alors qu’un EPR (réacteur nucléaire, NDLR) se construit sur une durée beaucoup plus longue. » 

 

(Commentaire de Florestan: c'est oublier qu'il faut aussi de nombreux travaux coûteux pour le raccordement de chaque éolienne au réseau avec la nécessité technique d'adapter la tension d'une production électrique locale variable sans parler de la nécessité associer les parcs éoliens à des centrales thermiques au... gaz!)

 

Il évoque également le gain financier pour EDF.

Ce que EDF nous vendra 18 centimes du kWh cet hiver, il devra l'acheter près de 75 centimes. (...) L'électricité produite par l'éolien coûte à EDF entre 6 et 8 centimes d'euros du kWh. 

Jérôme DouatDG d'Energie Team

(Commentaire de Florestan: c'est oublier l'arnaque monumentale de l'usine à gaz de  l'ARENH pour Accès Régulé à l'Energie Nucléaire Historique qui parasite sur plusieurs milliards annuels la trésorerie d'EDF afin de faire vivre artificiellement un marché d'opérateurs électriques qui ne sont pas de vrais producteurs d'énergie mais plutôt des traders ou des escrocs qui profitent de l'aubaine ainsi subventionnée des éoliennes. Face à la double urgence de la crise énergétique et de la relance du parc nucléaire après 20 années d'errances idéologiques et d'incompétence, les milliards de la trésorerie d'EDF pourraient être utilisés autrement!)

Enfin, le directeur général détaillera l’apport énergétique de ces 5 éoliennes. « Ce parc d’une puissance totale de 11,75MW a permis en 2020 un approvisionnement de plus de 32000 MWh, ce qui équivaut à la consommation annuelle en éléctricité de 14000 habitants et permet d’éviter l’émission de 9400 tonnes de CO2 par an, ce qui équivaut à 29000 trajets en automobile entre Paris et Vienne ».

 

(Commentaire de Florestan: parole d'évangile d'escroc! Car cette puissance totale annoncée ne le sera jamais pour la bonne et simple raison qu'il n'y a pas toujours du vent. Une évidence qui semble avoir échappé à la sagacité du journaliste brayon...)

 

Une opposition toujours visible

Malgré ce développement clair (ndlr: pour les imbéciles), de nombreuses personnes ne sont pas en accord avec l’installation de ce parc éolien. Ils étaient une poignée présent à l’inauguration.

Jean-Marc Huet est un habitant d’Haucourt. Si l’inauguration de ces éoliennes l’impacte peu, l’extension prévue pour 2024 le dérange bien plus. « Sur les 5 éoliennes prévues sur le futur champs de Gaillefontaine 2, il y en aura deux à Haucourt. »

 (Commentaire de Florestan: on n'en saura pas davantage... Délayer les éléments de langage du promoteur éolien sur son site internet ou dans le papier qui sert à allumer le feu dans la cheminée, c'est plus simple!)


 Des causeries sur l'Axe Seine il y en a avec grand'messe et tout le clergé... Mais en l'absence des principaux donneurs d'ordres publics!

L'Etat central parisien s'en contrefiche, comme d'habitude, puisque Paris n'est pas sur Mer et les régions concernées, à commencer par la Normandie n'y sont pas non plus car Hervé Morin qui s'intéresse davantage à cette affaire que Valérie Pécresse, en a assez d'être pris pour un chéquier sur pattes: nous l'avons dit et redit, cette affaire d'intérêt national devrait être totalement  à la main de la région Normandie en tant que maître- d'oeuvre principal dans le cadre d'une expérience de décentralisation, à l'image du projet de canal Seine-Nord-Europe pour la région dite des "Hauts-de-France"...

Grand'messe à Paris le 18 octobre 2022:

(Commentaire de Florestan: on notera la présente symbolique des éoliennes sur cette affiche car cette réunion compte brasser beaucoup de vent... On espère un peu de lumière à la fin!)

1665397123661

Grand'messe à Rouen le 11 octobre 2022 organisée par l'église des élus du PCF avec eucharistie concélébrée par Mgr Philippe et Mgr Mayer-Rossignol et, bien évidemment, en l'absence des protestants du Médef...

L'un de nos correspondants sera sur place avec ici, prochainement, un compte-rendu de cette réunion qui s'annonce importante même si le principal souvenir que l'on pourra en avoir risque d'être la remise d'un "petit cadeau made in Rouen"...

Bien entendu, le président de la Normandie Hervé Morin n'est pas invité: Jean-Baptiste Gastinne son vice-président aux transports roulera en utilitaire, comme d'habitude!

Autre curiosité: on notera l'absence de toute mention de la véritable puissance invitante à l'initiative de ce forum, à savoir, notre ami Marc Ligot de Seine Solutions qui est, de fait, l'un des tous premiers opérateurs d'un Axe Seine normand non pas des discours mais des réalisations concrètes notamment dans le domaine très stratégique de l'immobilier d'entreposage et de la logistique...

https://forumaxeseine.com/

Le deuxième forum fait escale à Rouen

Ouvert par Édouard Philippe et Nicolas Mayer-Rossignol, le deuxième Forum Axe Seine se tiendra à Rouen mardi 11 octobre après-midi.

Après Le Havre en 2021, cap sur Rouen en 2022. Le Forum Axe Seine lancé dans la cité Océane l’an dernier poursuit sa route et remonte le fleuve. Il jette l’ancre à Rouen mardi 11 octobre à partir de 13 h 30 pour un vaste débat autour de trois tables rondes co-animées par Frédéric Beniada, journaliste à France Info. Le principe du Forum reste le même : pas de tribune ni d’effet de tribune, mais une forme très horizontale de dialogue qui permet la multiplication des prises de parole et l’expertise partagée.

Trois tables rondes

Trois sujets seront abordés dans ce Forum :
• La Seine, espace de vie et de ville : enjeux d’urbanisme et d’aménagement durable des rives de la Seine
• La Seine, vecteur de transport durable et décarboné : comment renforcer
les synergies entre les modes de transport ?

• La Seine territoire d’industrie : comment assurer le développement de l’industrie en réponse aux enjeux de production, d’environnement et de décarbonation ?

+ une table ronde à l'extérieur du forum sur ce blogue: la vallée de la Seine, épine dorsale de la Normandie... Bien évidemment!

Un plateau relevé

Cette édition sera ouverte conjointement par Édouard Philippe, ancien premier ministre, maire du Havre, président de Le Havre Seine Métropole et Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen, président de la Métropole de Rouen Normandie.

Inscrit dans le cadre des manifestations Rouen métropole Capitale du monde d’après, notre forum réunira de nombreux autres acteurs locaux et nationaux : le préfet (qui ne fait rien) Pascal Sanjuan, délégué interministériel à l’Axe Seine, Bertrand Bellanger, président du département de la Seine-Maritime, Hubert Wulfranc et Jean-Paul Lecoq députés de la Seine-Maritime, Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la Région Normandie et premier adjoint au maire du Havre, Stéphane Barré, maire d’Oissel et président du Syndicat d’élimination des déchets de l’arrondissement de Rouen (Smédar), Jean-Michel Genestier, maire du Raincy et Conseiller métropolitain du Grand Paris délégué à la logistique, Joachim Moyse, maire de Saint-Étienne-du-Rouvray, Marie Atinault consultante territoires en transitions, Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers, Jean-Luc Léger, président du Ceser (à rien) de Normandie

Seront également présents de nombreux dirigeants d’entreprise, à l’image de Régis Saadi, président de l’association d’industriels Upside Rouen, Kris Danaradjou, directeur général adjoint au développement d’Haropa, Éric Sammut, Directeur régional Normandie de Total Energies, Gabriel Franc, président du groupe Franc architectes, Adeline Gautier-Lescanne, directrice générale du groupe Nutriset, Dominique Ritz, directeur territorial du Bassin de la Seine et Loire aval de Voies navigables de France, Frédéric Moulin, Délégué Territorial Val de Seine chez GRTgaz, ainsi que des entreprises comme,  Paprec, Transdev, Partemie, Merlin, Gesten, Mahé, Fayolle, Sat, Manergy-Sermet…

Enfin, forts de notre capacité à organiser la confrontation fructueuse de points de vue, nous accueillerons également des représentants des salariés des activités portuaires, industrielles et de transport, à l’image de Johann Fortier secrétaire général des dockers CGT du port du Havre, Laurent Delaporte secrétaire général CGT des agents portuaires du Havre ou Baptiste Bauza CGT Cheminots Normandie.

Commentaire de Florestan: les raffineries normandes seront-elles débloquées par la CGT le temps du forum?

Les projets locaux valorisés

L’édition 2022 s’inscrit dans la dynamique des manifestations Rouen métropole capitale du monde d’après. Elle est labellisée COP 21 locale : accès facilité par le réseau de transport en commun et les circulations douces, travail avec des acteurs locaux pour la partie cocktail et le petit cadeau remis aux invités qui sera Made in Rouen. Le Forum présentera également deux initiatives locales d’envergure internationale : l’Armada 2023 et la candidature de Rouen et du fleuve pour devenir Capitale européenne de la culture en 2028, dont le dossier sera déposé à la fin de l’année 2022.

Autre particularité de ce Forum : l’accueil d’une promotion d’étudiants en L2 en géographie de l’Université de Rouen Normandie dans le cadre d’un module pédagogique préparé par Arnaud Brennetot, professeur d’université, directeur du département de géographie de l’Université de Rouen Normandie.

L’ensemble des échanges seront restitués dans les actes du Forum, édités par notre partenaire médiaL’Inspiration politique d’ici à la fin de l’année.


Téléchargez le déroulé complet du 2e Forum Axe Seine