Après la diffusion récente sur France 3 Normandie de "Lubrizol et le monde d'après", un documentaire de Fabrice Macaux quelque peu cire-pompe à la gloire du Nouveau Maire de Rouen, alias Nicolas Mayer-Rossignol maire et président de la métropole de Rouen, metteur en scène de la 3ème édition du forum "Rouen, capitale du monde d'après", une robinsonnade écolo qui est, surtout, une Zone à Forte Exclusion sociale dédiée au "monde d'après" la catastrophe de l'usine Lubrizol, il était urgent d'entendre un autre son de cloche plus objectif sinon lucide qui fait écho à la réalité politique et institutionnelle locale telle qu'elle s'est vraiment déroulée pendant la catastrophe et après.

C'est ce que nous propose Arnaud Brennetot enseignant chercheur en géographie à l'université de Rouen:

proxy-image

On se souvient, Arnaud Brennetot était intervenu en tant qu'expert dans la commission d'enquête parlementaire du Sénat après la catastrophe de Lubrizol. (Voir le lien ad hoc sur la page d'accueil de ce blogue.)


 

"Rouen, capitale du monde d’après":  portée et limites de l’ambition métropolitaine dans un contexte post-catastrophique...

Pour comprendre les transformations du système politique rouennais trois ans après l'incendie des sites Lubrizol et Normandie Logistique, ma conférence proposée lors de la journée d’études interdisciplinaire "Trois ans (d’enquêtes) après Lubrizol" (26/09/2022) est disponible en téléchargement :


https://lnkd.in/d4ZxzzDE

Résumé :
Cette communication vise à essayer de dresser un bilan de l’évolution de la situation politique au sein de l’agglomération rouennaise depuis l’incendie du 26 septembre 2019. Elle interroge les effets de l'accident sur la recomposition des forces politiques locales et analyse comment la catastrophe s'inscrit dans un discours de rupture contrastant avec la stratégie de transformation incrémentale des politiques métropolitaines en faveur de la transition écologique.


Pour le côté cire-pompe, on consultera les liens suivants:
Commentaire de Florestan:
Une catastrophe industrielle peut-elle contribuer à lancer un élu local dans le ciel médiatique national ? S'il s'agit d'enfumage, alors tout est possible...