Billet de Florestan:

A l'occasion de la guerre en Ukraine, le Forum Mondial Normandie pour la Paix de Caen risque-t-il de perdre son sens?

Le Forum Mondial Normandie pour la Paix de Caen revient pour sa cinquième année en cette fin de mois: les 23 et 24 septembre 2022. A l'origine, cet événement international qui réunit, désormais, la communauté des experts en diplomatie et en géo-politique sur le thème toujours actuel de la défense de la Paix contre le risque de la Guerre, évenement inscrit à l'agenda officiel des Nations Unies, avait lieu la veille de la date symbolique et historique du six juin commémorant le débarquement des Alliés en Normandie pour libérer l'Europe continentale de l'enfer nazi, le 6 juin 1944.

On peut donc légitimement regretter que cet événement qui participe d'un authentique "pouvoir doux" normand à l'international ait lieu fin septembre depuis la fin de la crise sanitaire du Covid alors qu'il s'agissait, au départ, d'approfondir et d'actualiser dans la réflexion et le débat intellectuel et moral, la piété du recueillement sur les tombes, les cimetières et les monuments commémorant la bataille de Normandie de l'été 1944.

Voilà pour une première critique. En voici une seconde qui nous paraît plus urgente car il s'agit de l'utilité, voire, de la légitimité même d'un tel forum.

Avec le conflit russo-ukrainien ouvert depuis février dernier, une guerre de haute intensité avec tous les risques afférents fait son grand retour sur le continent européen depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale ou, du moins, depuis la crise yougoslave et serbe de la fin des années 1990.

Ces risques, on commence sérieusement à les éprouver:

Risque de co-belligérance accrue des pays occidentaux soutenant le régime ukrainien avec la présence de commandos et de forces spéciales sur le terrain; tentation du pire, c'est-à-dire un accident dans une centrale nucléaire, du côté ukrainien pour impliquer davantage les pays soutenant Kiev dans le conflit; basses oeuvres de l'armée russe répondant aux basses oeuvres de milices nationalistes fascisantes ukrainiennes; tirs d'artillerie "amis"; mines ukrainiennes dérivant en mer Noire jusque dans le Bosphore; "bourrage de crâne", propagande généralisée et manipulation de l'information dans les deux camps; 84 milliards de dollars dépensés du côté américain et de l'OTAN depuis février dernier; risque de "vietnamisation" du conflit car l'armée russe a opté pour une stratégie défensive afin d'installer le conflit dans la durée avec pour objectif la neutralisation et la destruction du matériel militaire de l'OTAN en Ukraine; risque de conséquences mondiales pour ce conflit militaire qui n'est, pour l'instant, que régional avec une crise énergétique inflationniste pouvant frapper directement les économies et les sociétés des nations européennes membres de l'Union européenne ou de l'OTAN dont les élites dirigeantes ont fait le choix de "pisser contre le vent" en sanctionnant la Russie qui a eu le tort de jouer le premier coup de cette partie d'échec; risque enfin de précipiter la fin du "leadership" de l'Occident américain et européen sur le Monde avec l'émergence d'un pôle eurasiatique (Chine- Russie- Inde) de plus en plus autonome vis-à-vis du dollar.

Disons-le donc clairement:

Si l'édition 2022 du Forum Normandie pour la Paix de Caen n'aborde pas clairement et avec courage dans son programme et ses diverses tables rondes la raison de l'ECHEC du format de négociation de la paix en Ukraine ayant abouti aux accords de Minsk (2015), format de discussions diplomatiques nommé "NORMANDIE" puisqu'il débuta, impromptu, entre la poire et le fromage lors du fameux dîner des chefs d'Etat présidé par sa gracieuse majesté Elizabeth II reine d'Angleterre au château de Bénouville à l'occasion du 70ème anniversaire du 6 juin 1944, alors il est à craindre que ce forum ne soit vain et ce, d'autant plus, s'il ne s'agit que d'ajouter des doctes paroles à l'indigeste moraline médiatique qui se déverse tous les jours sur ce conflit pour mieux le poursuivre...

 Normandie pour la paix

Pour télécharger le programme:

BAT_Programme_Forum mondial Normandie pour la Paix 2022_0.pdf

Inscription_Bandeau Carrousel FR 850x280

 


 Commentaire de Florestan:

Le débat aura-t-il une chance d'être réellement contradictoire ? 

Poser la question c'est y répondre...

Capture


 

Hervé MORIN le président de région est de notre avis: la 5ème édition du forum mondial Normandie pour la Paix revêt une importance capitale cette année... Mais semble-t-il pas exactement pour les mêmes raisons que celles exposées ici:

https://www.ouest-france.fr/normandie-pour-la-paix/normandie-pour-la-paix-herve-morin-plus-que-jamais-le-forum-revet-une-importance-capitale-586f01f4-2cf4-11ed-b51f-5704b8d091a6

Normandie pour la paix. Hervé Morin : « Plus que jamais, le Forum revêt une importance capitale »

La 5e édition du Forum Normandie pour la paix, les 23 et 24 septembre 2022 à Caen (Calvados), résonne du conflit russo-ukrainien et s’élargit encore davantage au grand public.

Entretien avec Hervé Morin, président de la Région Normandie, organisatrice du forum Normandie pour la paix dont la cinquième édition commence ce vendredi 23 septembre 2022. D’habitude présent, Hervé Morin ne pourra assister à cette édition, étant positif au Covid-19.

En quoi le contexte actuel pèse-t-il sur cette nouvelle édition ?

Qui pouvait imaginer il y a encore deux ans qu’on aurait une guerre en Europe ? Où l’une des deux nations belligérantes conteste l’indépendance de l’autre, souhaitant prendre possession d’au moins une partie de son territoire.

Personne n’imaginait qu’on trouverait des champs de bataille, des chars en Europe. On pouvait imaginer des crises en Afrique, éventuellement des déflagrations internes dans certains pays, mais personne n’imaginait qu’on connaîtrait à nouveau une guerre qui ressemble à la Seconde Guerre mondiale.

D’où l’importance accrue du Forum ?

Les conséquences de cette guerre, combinées à celles de la pandémie de Covid-19, font peser des risques majeurs de déstabilisation sur le reste du monde, notamment en termes alimentaires et économiques.

Donc plus que jamais, le forum Normandie pour la Paix revêt une importance capitale. D’où la présence les 23 et 24 septembre à l’Abbaye aux Dames à Caen, d’une forte délégation ukrainienne et de plusieurs intellectuels russes.

Dans ce contexte difficile et dans la continuité du travail de mémoire considérable mené dans notre région depuis 1945, la Normandie réaffirme cette année encore son attachement aux valeurs de la paix et de la liberté dont elle est l’ambassadrice depuis près de 80 ans.

Plus que jamais, la Région souhaite, à travers ce forum, s’engager concrètement en offrant des clés aux générations d’aujourd’hui et plus particulièrement aux jeunes afin de permettre à chacun, à son niveau, de devenir un bâtisseur de paix.

Lire aussi : L’Ukraine au cœur du forum Normandie pour la paix, vendredi et samedi, avec Ouest-France

Qu’attendez-vous vous de cette nouvelle édition ?

Cette année marque la 5e édition du Forum Normandie pour la Paix. On s’était donné dix ans pour faire de cet événement un événement d’ampleur mondiale. Force est de reconnaître que nous y sommes déjà. Nous allons recevoir des personnalités et délégations d’une centaine de pays. Des intervenants de premier plan seront présents pour débattre et échanger avec les lycéens normands et tous les visiteurs. Preuve de l’importance de ce rendez-vous, Sébastien Lecornu, ministre de la Défense du gouvernement d’Emmanuel Macron, a confirmé qu’il serait là.

Quelle nouveauté cette année ?

Cette cinquième édition va également concrétiser notre ambition d’élargir l’événement au grand public en programmant la deuxième journée du forum un samedi. Nous voulons un événement ouvert, accessible à tous ceux qui s’intéressent à ces questions de la sécurité du monde.

Ce qui est magique et exceptionnel, c’est le caractère pédagogique de l’événement. Pour les milliers de lycéens normands, pour les familles qui viendront le samedi, c’est une chance absolument unique de pouvoir côtoyer pendant deux jours, de grands responsables politiques et de grands intellectuels, et de pouvoir non seulement assister aux débats, mais d’y participer.

Lire aussi : EN IMAGES. Le Prix Liberté 2022 pour les enfants discriminés du Nigeria a été remis à Caen

Quels sont les temps forts de cette 5e édition ?

J’en envie de vous dire que tous les instants seront des temps forts. Nous organisons deux conférences sur les thèmes « Les murs obstacles à la Paix » et « Faire tomber les murs » mais aussi une quinzaine de débats ouverts où tout le monde pourra s’exprimer et questionner.

Plusieurs de ces débats tourneront évidemment autour du conflit russo-ukrainien avec une réflexion autour de la question du retour « des blocs » en Europe. Un débat abordera aussi la question des relations entre l’Algérie et la France : « Quelle diplomatie pour réconcilier les mémoires… » Au-delà des débats et des échanges, le Forum, c’est aussi le village de la Paix qui proposera quantité d’animations, et des projections à destination des familles.

Forum Mondial Normandie pour la Paix, les 23 et 24 septembre 2022, à l’Abbaye aux Dames à Caen. Entrée gratuite. Inscription préalable sur le site : normandiepourlapaix.fr