Le reliquaire du Précieux Sang de l'abbatiale de Fécamp aurait été retrouvé aux Pays-Bas:

Volé en juin à l'abbaye de Fécamp, le reliquaire du Précieux-Sang réapparaît aux Pays-Bas (lefigaro.fr)

eee311f0b6dcfe25fd25064bb653ff5ba88c386677ba09c51e5336680616ed4d

Un détective d'art néerlandais a récupéré les inestimables trésors dérobés à l'abbaye normande, le mois dernier. Les voleurs lui auraient confié avoir pris peur de la malédiction qu'ils s'attireraient en abritant le précieux sang volé du Christ.

Le reliquaire du Précieux-Sang a reparu presque comme par miracle, un vendredi soir. Volée de l'abbaye de Fécamp, dans la nuit du 1er au 2 juin, la châsse dorée aux deux ampoules réputées contenir le sang du Christ a été retrouvée, intacte, moins de six semaines plus tard aux Pays-Bas, sur le palier de la porte du détective privé Arthur Brand. L'un des enquêteurs en art les plus notoires au monde, le Néerlandais de 52 ans surnommé «l'Indiana Jones du monde de l'art» a découvert la précieuse relique, conservée à l'intérieur du plus banal des colis. S'il s'agit de l'original dérobé le mois dernier, l'affaire du vol du reliquaire de Fécamp connaîtrait un heureux et rapide dénouement.

Arthur Brand en est cependant convaincu : il s'agit du trésor authentique. «Je n'ai aucun doute dans mon esprit que c'est le véritable» Précieux-Sang du Christ, souligne le détective d'art. «Les objets religieux sont presque impossibles à contrefaire», assure le détective connu pour avoir, par le passé, retrouvé une œuvre de Pablo Picasso, une bague d'Oscar Wilde et Les chevaux d'Hitler, des sculptures en bronze grandeur nature. L'AFP a pu voir le reliquaire mais n'a pas pu vérifier son authenticité ni celle des autres objets également présents dans le colis, des plaques liturgiques en cuivre, des représentations de saints et un gobelet orné volés à l'abbatiale.

Le détective remettra le reliquaire aux forces de l'ordre néerlandaises mardi, qui sera ensuite remis à la police française, avant de retrouver l'abbatiale de Fécamp. «Après l'investigation, nos conclusions et la relique seront remises à la police française», a indiqué à l'AFP Dennis Janus, porte-parole de la police néerlandaise. Mardi, les différents objets retrouvés par Arthur Brand n'avaient pas encore été examinés par la police ou des experts indépendants, et l'abbatiale n'était pas joignable dans l'immédiat pour commentaire.

L'enquête reste ouverte

Haut d'environ 30 centimètres de haut, le reliquaire en cuivre doré, fabriqué au XIXsiècle, renferme deux fioles métalliques contenant des gouttes de sang du Christ recueillies lors de sa crucifixion, selon les croyants. Il faisait l'objet d'une dévotion et d'un pèlerinage depuis le XIIe siècle. «Le voleur s'est très probablement laissé enfermer à l'horaire de fermeture et s'est enfui avec l'artefact», a affirmé Arthur Brand à l'AFP, depuis son domicile où il conserve le reliquaire. Cette piste était également privilégiée dès l'ouverture de l'enquête, confiée à l'Office central de lutte contre le trafic des biens culturels.

Le rôle du détective dans l'affaire du Précieux-Sang commence quelques jours après le vol, lorsqu'il reçoit un e-mail d'un expéditeur anonyme affirmant avoir le butin volé en sa possession. «Cette personne m'a approchée au nom d'une autre, chez qui les reliques volées étaient entreposées», raconte le détective d'art. Mais «avoir la relique ultime, le sang de Jésus dans sa maison, volée, c'est une malédiction», affirme Arthur Brand. Quand les voleurs ont réalisé ce qu'ils avaient dérobé, des reliques «invendables» car aucun acheteur n'en voudrait, ils ont compris qu'ils devaient s'en débarrasser, ajoute-t-il.

L'expert en art a montré à l'AFP un email rédigé en néerlandais dans lequel la personne lui demande de reprendre les objets volés car il lui était trop risqué de les restituer à l'abbatiale elle-même. L'expéditeur anonyme prévient alors Arthur Brand que le butin sera déposé à son domicile, sans préciser la date. Le détective pense que les voleurs ont voulu passer par lui pour rendre les objets car «il aurait été trop dangereux d'impliquer la police». «Ces gens connaissent ma réputation» et, souligne ce passionné d'art et d'histoire, le plus important est que la relique retrouve sa place dans la sacristie de l'abbatiale de Fécamp, pour au moins encore 1000 ans.  (NDLR: à condition de sérieusement renforcer la sécurité des lieux !!!) L'enquête française n'a pas pour autant été close et des zones d'ombre demeurent, notamment sur le parcours du trésor depuis son vol.

Comme l'a enfin confié le détective à l'AFP, mettre la main sur la relique du Précieux-Sang du Christ a été pour lui un sentiment particulièrement extraordinaire. Le vol de cette «pièce légendaire» a été «un énorme choc», raconte Arthur Brand : «en tant que catholique, c'est à peu près aussi proche de Jésus et de la légende du Saint Graal que vous pouvez l'être». «C'était une expérience religieuse», ajoute-t-il. Les voies précises de la disparition du reliquaire, elles, restent impénétrables.


 L'Eure a changé d'heure...

En élisant quatre députés du Rassemblement national sur cinq, l’Eure a changé d’ère (msn.com)

En élisant quatre députés du Rassemblement national sur cinq, l’Eure a changé d’ère

L’Eure a laissé éclater sa rancœur. Dans ce département de Normandie, fief historique du centre-droit, quatre des cinq circonscriptions sont tombées dans l’escarcelle du Rassemblement national (RN) au soir du second tour des législatives , le 19 juin. Comme un symptôme aigu de l’amertume qui traverse les vallées de l’Avre et de l’Eure, cette vague a balayé sur son passage l’ensemble des députés sortants, tous élus sous l’étiquette de La République en marche en 2017. Ici comme dans nombre d’autres territoires ruraux de France, les résultats des législatives ont confirmé l’enracinement du vote RN dans les petits bourgs, où la crainte du déclassement s’est exprimée massivement dans les urnes.

"Notre département, c’est une France en miniature"

« Notre département, c’est une France en miniature, analyse François Ouzilleau, maire de Vernon et candidat déçu d’Ensemble dans la 5e circonscription de l’Eure (49,37 %). Vous avez d’un côté une ville comme Vernon, qui est très urbaine et liée à Paris. De l’autre, des territoires plus ruraux, où l’enclavement et le déclassement économique ont favorisé le vote RN. »

La densité médicale la plus faible de France

Commentaire de Florestan:

Les journalistes macronistes du JDD découvrent le "Ploukistan normand" à une heure de Paris...


 A lire dans la dernière édition de la Lettre des décideurs (15 juillet 2022, Paris-Normandie)

 Du côté des chantiers et travaux publics c'est la panne générale en Normandie... Explications:

Capture d’écran du 2022-07-16 19-41-03

Martine Caron entre au service de l'Agence de Développement de Normandie:

Capture d’écran du 2022-07-16 19-43-20

Capture d’écran du 2022-07-16 19-43-43


 L'industrie et la sécurité: un couple infernal que l'on connaît que trop bien en Normandie...

https://www.lepoulpe.info/dans-leure-deux-geants-de-la-chimie-epingles-pour-des-manquements-a-la-securite/

Rouen n'a pas pour vocation historique de n'être que la poubelle des gravats du Grand Paris: voilà un aspect ignoré par la candidature au titre de capitale européenne de la culture pour 2028...

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/transfert-de-dechets-du-grand-paris-pres-de-rouen-des-plaintes-d-habitants-pour-faux-en-ecriture-20220718


 La métropole de Rouen présidée par qui nous savons acheterait le foncier forestier indispensable à l'empêchement les futurs travaux du contournement Est de l'agglomération rouennaise: le maire de Boos s'insurge et dénonce.

https://www.paris-normandie.fr/id325563/article/2022-07-15/boos-la-mairie-dit-stop-lachat-de-forets-par-la-metropole-de-rouen

À Boos, la mairie dit stop à l’achat de forêts par la Métropole de Rouen

Après deux achats de bois par la collectivité, le troisième ne passe pas. Le maire de Boos Bruno Grisel s’oppose à la vente de 70 hectares de forêt privée sur sa commune à la Métropole, qu’il accuse de vouloir faciliter le blocage du contournement Est de Rouen qui passe par là.


 

Le Val-de-Saire ne sera pas visuellement ravagé par des éoliennes...

Le coup de théâtre que nous n'attendions plus s'est produit de façon inattendue; le promoteur abandonne le projet éolien à Octeville l'Avenel.

Après tant d'années de lutte ( 14 ), de procédures judiciaires ( 6 ), toutes perdues, de frais d'avocats et d'indemnités versées au promoteur, c'est un immense soulagement pour tous les habitants qui étaient contre cette implantation.

Une procédure devait être engagée devant la CAA de Nantes contre la décision implicite de rejet du Préfet de la demande d'injonction à la Ferme éolienne d'Octeville l'Avenel de déposer  une demande de dérogation à l'interdiction de destruction des espèces protégées. C'est devenu inutile.

Mais soyons réalistes si Engie green renonce s'est surtout pour une question de rentabilité car il ne peut pas implanter des éoliennes de grande hauteur sur ce site.

Quoiqu'il en soit je suis très satisfait que notre combat commun se termine à notre avantage.

Que vive BNE.

 logo presse manche

Au bout de 14 ans, Engie abandonne son projet d'éoliennes dans le Val de Saire

Après 14 ans de bataille, la ferme d'éoliennes ne verra finalement pas le jour à Octeville-l'Avenel. Malgré le soulagement pour certains opposants, la colère demeure...

Publié le 8 Juil 22 à 12:30 
La Presse de la Manche

Ils auront usé de tous les arguments : la visibilité avec les tours Vauban, la protection des chauves-souris, la proximité avec le radar militaire ou même les coûts de démantèlement des câbles de liaisons…
Pourtant, en novembre dernier encore, rien ne semblait convaincre les juges de faire abandonner le projet, au grand dam des membres de l’association créée contre l’implantation de la ferme éolienne d’Octeville-l’Avenel (Manche).

Le Conseil d’État donnait raison au porteur du projet, à savoir l’entreprise Saméole, aujourd’hui passée sous le giron d’Engie.

Des éoliennes pas assez rentables

Mais, ces derniers jours, retournement de situation. Engie a fait savoir qu’elle abandonnait le projet. 

Nous avons informé la commune d'Octeville-l'Avenel que nous mettions fin à notre projet d'implantation de huit éoliennes sur le territoire. Les conditions techno-économiques ne sont plus réunies pour sa réalisation.

Communication d'Engie

Une aberration pour la maire de la commune, Isabelle Lechevalier. « Pour ou contre, ce n’est même pas la question finalement. Chacun voit son intérêt. »

Mais là, c'est vraiment de l'argent public jeté par les fenêtres ! Après 14 ans de travail, d'ingénierie, devant les tribunaux… Abandonner d'un seul coup, c'est n'importe quoi !

Isabelle Lechevalier Maire d'Octeville-l'Avenel

Vu sur Linked In, ce plaidoyer pour la fameuse chatière du port du Havre car comment ne pas encombrer le port du Havre par des conteneurs si l'on ne peut les évacuer que par la route?
https://www.linkedin.com/posts/steve-labeylie-b79a438a_au-havre-til-investit-700-millions-deuros-activity-6952240248898641920-PvQL/?utm_source=linkedin_share&utm_medium=android_app
Voici une raison de plus (s'il en fallait une) d'avancer beaucoup plus vite sur le sujet du transport fluvial et sa place dans le complexe portuaire de HAROPA PORT ou sur l'axe #seine géré par Voies navigables de France.

Nous savons que HAROPA PORT - #lehavre fait tout le nécessaire sous l'égide de Stéphane Raison et Florian Weyer, mais il faut engager le plus rapidement possible les travaux de réalisation de l'accès fluvial direct à Port 2000 (la fameuse chatière) pour offrir une alternative fluviale économiquement pertinente face au transport routier. Ce projet, financé par l'Europe mais aussi par la Région Normandie, est soutenu par toute la profession fluviale à travers sa représentation Entreprises fluviales de France - E2F mais aussi par tous les acteurs économiques présents au Havre via UMEP Fédération, Union TLF, Logistique Seine Normandie ou AUTF - Association des Utilisateurs de Transport de Fret.

D'autres actions sont à mener en parallèle bien sûr, mais cette "chatière" est une priorité car elle nécessitera 2 ans de travaux. Une fois cette décision prise, nous pourrons nous consacrer aux autres sujets fluviaux qui pourront être réglés plus rapidement si la volonté politique est là. Mais avec les objectifs français sur la #transitionenergétique et la #transitionécologique, comment pourrait-il en être autrement?

Exceptionnelle canicule sur la Normandie avec des températures supérieures à 40°C (!!!) ce lundi 18 juillet 2022. Conséquence, la Normandie est aussi concernée par les incendies de végétation. Ainsi, dimanche 17 juillet, plusieurs hectares de landes viennent de partir en fumée sur les pentes de la Hague du côté de la magnifique vallée de treize vents d'Herquemoulin: un vrai désastre!

dsc05521-960x640

https://actu.fr/normandie/la-hague_50041/incendie-en-cours-dans-le-cotentin-plus-de-100-pompiers-sur-place-le-feu-continue-sa-progression_52514828.html

Des températures supérieures à 40°C sur le Cotentin, en raison du vent de "Suet" qui souffle exceptionnellement...

https://www.ouest-france.fr/normandie/avranches-50300/canicule-dans-la-manche-jusqu-a-41-0c-dans-les-secteurs-d-avranches-et-de-coutances-c3b4d6c2-0676-11ed-ade5-070fad438d1f#error=login_required&state=92fce3da-9494-4249-8d2d-50c13a6c9563


 

A Dieppe, en raison de la chaleur excessive qui dilate le métal de l'ouvrage, le pont Colbert voit ses rotations réduites:

https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/canicule-les-mouvements-du-pont-colbert-limites-en-raisons-des-fortes-chaleurs-a-dieppe_52523983.html


 

Après douze ans d'absence c'était ce dimanche le grand retour de la fête de la Mer de Saint-Vaast-la-Hougue avec la solennelle bénédiction de tous les bateaux du port qu'ils soient de pêche ou de plaisance: une belle tradition spirituelle toujours vivante...

EN IMAGES. Retour sur la somptueuse fête de la Mer à Saint-Vaast-la-Hougue | La Presse de la Manche (actu.fr)

294012727-579398980322585-5527016581310951254-n

benediction1

fete-de-la-mer2