Perfide Albion!

proxy-image

Faut-il faire un lien entre la démission inopinée de Boris Johnsson du 10 Dawning Street et cette annulation encore plus inopinée d'un vol inaugural, qui plus est! entre Deauville et Londres?

Le Brexit est un art baroque et l'irrationalité ne se trouve pas de ce côté-ci du "channel." Mais si le Brexit est aussi aléatoire que la météo voilà qui risque de compliquer nos affaires anglo-normandes car, malgré tout, le Royaume-uni et la Normandie française ont de par une histoire et une géographie communes, un destin commun partagé: en 2027, on demandera donc à Guillaume Le Conquérant dont on fêtera le millénaire de la naissance, de nous sortir définitivement d'un... "Brexit dur"!

https://actu.fr/normandie/deauville_14220/coup-de-theatre-le-vol-inaugural-deauville-londres-interdit-d-atterrissage-en-grande-bretagne_52338260.html

Coup de théâtre: le vol inaugural Deauville-Londres interdit d'atterrissage en Grande-Bretagne

Le premier vol Deauville-Londres devait avoir lieu ce 1er juillet 2022. L'avion de la compagnie L'Odyssey a du rester sur le tarmac de Deauville Saint-Gatien (Calvados).

Après le succès de la ligne Genève-Deauville l’été dernier, la Compagnie aérienne L’Odyssey avait négocié avec l’aéroport  Deauville Normandie  deux nouvelles liaisons hebdomadaires, cette fois de Deauville (en provenance de Genève) vers Londres .

Arrivant de Genève ce vendredi 2 juillet 2022, le Saab 340 de la cie L’Odyssey a du rester sur le tarmac.

Quelques minutes avant son décollage  vers l’aéroport Londres-LCY, la directrice de l’aéroport de Deauville, Marilyne Haize-Hagron apprenait  que le vol ne pourrait avoir lieu, les Britanniques refusant l’atterrissage de l’avion pour des raisons administratives.

Déconcertés…

Les co-fondateurs  de l’Odyssey, qui avaient fait le déplacement  pour effectuer ce vol inaugural vers Londres, Clément Pelistrandi et David Roman, ont découvert en atterrissant à Deauville que leur Saab 340 ne pourrait pas décoller vers Londres.

Les premiers  passagers qui devaient embarquer de Deauville vers Londres n’ont donc pu effectuer leur vol. Idem pour ceux  qui devaient partir de Londres cet après-midi vers Deauville pour le vol de retour du Saab 340. 

Inutile de dire la déconvenue autant de la direction de l’aéroport  que des dirigeants de l’Odyssey qui travaillaient  depuis plusieurs mois en coopération avec les aéroports de Deauville et Londres-City.

Le Brexit en cause?

Les équipages avaient notamment été qualifiés par les autorités britanniques pour opérer les vols sur cet aéroport Londonien de centre-ville précisent les dirigeants de la compagnie aérienne L’Odyssey qui exprime ainsi son désarroi:

Ce matin, sans explication aucune, la Civil Aviation Authority Britannique* nous a informés de son refus d’accorder l’autorisation d’opération pour le moment, pour des raisons aujourd’hui non éclaircies, certainement liées au contexte du Brexit.

L’Odyssey précise ce soir dans un communiqué de presse qu’elle prend acte de cette décision et met en œuvre toutes les solutions pour acheminer les passagers devant voler ce week-end sur ses lignes.

Une rencontre est prévue dans les jours à venir avec les autorités compétentes afin d’éclaircir les problèmes rencontrés et dans l’objectif de redémarrer les vols au plus vite.

Partenaires depuis 2 ans avec l’aéroport de Deauville, les vols Genève-Deauville opèrent normalement et sont d’ores et déjà un succès précise la CCI Seine Estuaire qui s’en réjouit et souhaite qu’une solution soit rapidement trouvée.

Les liaisons vers Londres au départ de l’aéroport Deauville Normandie devaient avoir lieu les vendredis et dimanches du 2 juillet au 2 octobre 2022.


 

*Organisme public qui supervise et règlemente tous les aspects de l’aviation civile au Royaume Uni