Quel est le point entre un promoteur immobilier et une bombe anglaise de la RAF de l'été 1944?

Poser la question c'est, hélas, y répondre.

Sauf qu'en 1944 aucune bombe de la RAF ne s'est écrasée sur la ville et le port de Granville, la cité corsaire normande ou la "Monaco du Nord" qui, contrairement à sa rivale malouine rasée par un incendie allemand et par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, a gardé son intégrité, son charme, son authenticité, son âme: sa beauté.

En revanche, il y a cette triste engeance du promoteur immobilier adepte de la table rase qui sévit, saccage et détruit, petit à petit, le patrimoine immobilier et urbain d'une ville encore préservée comme le ferait un bombardement militaire: la laideur et la banalité architecturale progressent telle une lèpre. La beauté recule.

La promotion immobilière est une profession bien fâcheuse qui fait penser à une autre comparaison: on dirait un virus qui ne prospère que par la destruction totale de ce qui le fait prospérer!

Alors demandons à la municipalité de Granville de choisir enfin car après le massacre du manoir de la Horie (fin XVIIIe siècle) voici venir celui de l'une des villas de la famille Dior, en face de la gare SNCF: l'alternative est claire...

C'est de choisir la ville ou la promotion immobilière!

Car si l'on ne sauve pas la première, la seconde n'existera plus aussi!

Pétition : GRANVILLE : NON À L'IMMEUBLE DEVANT LA MAISON LUCIEN DIOR ! (mesopinions.com)

petition-img-180915-fr

NOUS AVONS LA CHANCE D’AVOIR UNE VILLE DOTÉE D’UN RICHE PATRIMOINE QUI TOUS LES JOURS SE DÉGRADE PAR LA CUPIDITÉ DES PROMOTEURS IMMOBILIERS.

Même les villas de qualité, laissées en héritage, par la famille Dior subissent le même sort.


Pour exemple, en 1938 le conseil municipal de Granville décide que la villa des Rhumbs, actuellement musée Dior, propriété d'Alexandre Dior, père de Christian Dior, disparaisse. Puis, en 2008 la mairie de Granville décide de démolir la maison d'Alexandre Dior, grand-père de Christian Dior (cours Jonville, jouxtant l'ancienne Banque de France). Ces dernières ont heureusement été préservées grâce à l'action de Granvillais et d'associations.

Et maintenant, en 2022 la mairie de Granville donne un permis de construire et de détruire qui va effacer et dénaturer la maison de Lucien Dior, grand oncle de Christian Dior (face à la gare SNCF, place Pierre Semard).

Cette demeure disparaîtra derrière un immeuble d'une laideur affligeante mais en plus elle va partiellement être dénaturée.

Granville surnommée « La Monaco du Nord » méritera son nom moins pour le charme et la valeur de son héritage que pour les bunkers hideux qui comme dans la cité Monégasque, si nous le laissons faire, pousseront comme de la mauvaise herbe.

 

Monsieur le Maire vous pouvez encore agir !

 

MERCI À TOUS DE VOTRE SOUTIEN EN SIGNANT CONTRE CE PERMIS DE CONSTRUIRE DESTRUCTEUR !