On entend, immédiatement, Flaubert qui depuis son "gueuloir" de Croisset, répondre au maire de Rouen:

"Je nomme bourgeois quiconque pense bassement."

Jeanne d'Arc devient une "marque" mondiale: une marque de barbecue? Quant à l'événement "récurrent" ne risque-t-il pas d'être... récuré par nos nouveaux curés progressistes?

nasty-woman-jeanne-d-arc-unisex-t-shirt-58437794

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/nouvelles-fetes-jeanne-d-arc-a-rouen-vers-un-evenement-mondial-et-recurrent_51394443.html

Nouvelles Fêtes Jeanne d'Arc, à Rouen : vers un « événement mondial et récurrent »

Il y avait foule lors des premières « Nouvelles Fêtes Jeanne d'Arc », le week-end de l'Ascension, posant les bases d'un nouveau rendez-vous annuel majeur à Rouen (Seine-Maritime).

Le succès public a été au-delà des espérances des organisateurs (Ville et Métropole, Vitrines de Rouen, Office de tourisme…*) : rendez-vous est donc évidemment donné en 2023 pour une deuxième édition des « Nouvelles Fêtes Jeanne d’Arc ». Et des contours de la prochaine édition ont déjà été présentés jeudi 2 juin 2022 à l’Office de tourisme. 

Jeanne d’Arc, marque mondiale associée à Rouen (sic!)

« L’association ‘figure de Jeanne d’Arc, fête populaire, médiévale et fantastique’ a fonctionné, se réjouit Christine de Cintré, présidente de Normandie Tourisme & Congrès (l’Office de tourisme). Le rôle du parrain Stéphane Bern a également bien joué. » Voilà de quoi poser des bases pour les futures éditions. « C’est porteur d’avenir, et cela peut devenir un marqueur de notre territoire », confirme Nicolas Mayer-Rossignol, maire et président de la Métropole. Un événement « mondial et récurrent », renchérit Fabrice Antoncic, président de l’association de commerçants les Vitrines de Rouen. « Jeanne d’Arc est une marque mondiale désormais clairement associée à Rouen », souligne de son côté Delphine Crocq, directrice de l’Office de tourisme. 

 

Accessibilité, jeunesse, propositions nouvelles…

Place désormais à un temps de rencontres et de bilan avec tous les protagonistes (troupes médiévales, bénévoles, commerces…) afin de préparer — et d’améliorer sur certains points — la prochaine édition, et ce dès à présent. Certains aspects ont d’ores et déjà été esquissés : 

• il y aura bien un parrain ou une marraine des « Nouvelles Fêtes Jeanne d’Arc » ; 
• un travail sur l’accessibilité sera mené, l’affluence était telle ce week-end que des personnes venues en voiture ont fait demi-tour avant même d’arriver en ville ; 
• continuer à viser le public francilien le week-end, comme l’Office du tourisme s’y attache depuis quelques années ; (ndlr: et le public régional normand?)
• approfondir la relation avec la jeunesse ; 
• les visites et circuits proposés par l’Office ont fait le plein, des propositions supplémentaires pourraient donc être imaginées ; 
• peut-être également proposer plus de danses ; 
• renforcer le lien avec les quais et la rive gauche — l’histoire de Jeanne demeurant liée à la rive droite ;
• les dates de la prochaine édition ne sont pas encore fixées, l’Ascension restant une option, sachant également que l’année 2023 sera une année Armada (du 8 au 18 juin). 

Rebond de la fréquentation touristique

Sur le plan quantitatif, jusqu'à présent, l'événement contribue à faire revenir la destination Rouen au niveau de 2019, comme l'a détaillé l'Office de tourisme : bond de la fréquentation de 60 % par rapport à 2021, retour des excursionnistes, enregistrement de 76 000 touristes ayant passé une nuit sur place — dont 42 % d'étrangers, sachant qu'habituellement leur proportion est de 30 %, en provenance principalement d'Allemagne, Pays-Bas, Belgique et Grande-Bretagne, mais aussi des États-Unis —, hôtels quasi tous complets (du moins en centre-ville), diffusion de 250 articles de presse...

 *L’événement associe de multiples partenaires : Ville de Rouen, Vitrines de Rouen (en première ligne de l’organisation des animations médiévales), Ocar (Office du commerce et de l’artisanat), Fédération française médiévale, Historial et Donjon, Office de tourisme, diocèse de Rouen, Métropole Rouen Normandie, Région Normandie et Département de la Seine-Maritime.