Ils remettent ça!

Et, après les résultats des récentes élections présidentielles, en attendant les législatives, on est tenté de reprendre la célèbre boutade de Staline à propos des forces du Vatican:

"L'Axe Seine, Philippe-Hidalgo-Mayer-Rossignol... Combien de divisions?"

La division de notre Normandie réunifiée depuis 2016 ou l'instrumentalisation politicienne ou partisane de son intérêt national, c'est-à-dire "l'Axe Seine", voilà ce qui doit toujours nous alerter !

thumbnail

 Voir aussi l'annonce suivante:

4ème Rencontres de l’Axe Seine - Rouen Normandy Invest

Capture

(20+) Facebook Live | Facebook

Commentaire de Florestan posté sur le forum associé au direct Facebook consacré à ce soi-disant événement:

Quand sera-t-il enfin question de la Normandie qui est la vallée de la Seine dont la rive gauche va jusqu'à Caen et Cherbourg et la rive droite jusqu'à Dieppe?

Car depuis la réunification, la région Normandie est, de fait, devenue le 1er investisseur public pour les projets d'avenir sur le port du Havre et dans la vallée de la Seine normande.

L'actuelle vision est "corridorienne" et prête trop le flanc à un schéma d'aménagement quasi colonial d'une Seine aval normande soumise à l'amont parisien: le pilotage par les seules "métropoles" (insistons sur les guillemets) du Havre et de Rouen associées au Grand Paris 1ère région urbaine d'Europe est factice si l'on tient compte sérieusement du réel.

En outre, on ne sera pas surpris de l'absence des deux régions concernées pour donner l'épaisseur territoriale qui manque à cette ambition pour ne pas même parler de l'Etat qui, depuis l'impulsion initiale d'Antoine Rufenacht, reste en mode service minimum. Beaucoup d'ambigüités demeurent dans cette aventure notamment celle d'une instrumentalisation politique ou partisane d'un axe traversant une Normandie réunifiée mais gouvernée depuis une autre rive... politique!

Sans même parler de quelques lapsus révélateurs de Mme Hidalgo sur la fusion entre région parisienne et Normandie pour imposer aux populations concernées une hypothétique "grande région" de taille "européenne" qui ne tient aucun compte des réalités géo-historiques, sociales, culturelles ou économiques des territoires concernés.

Pour lors, l'Axe Seine c'est éviter que nos rives normandes ne deviennent le dépotoir des déchets et des gravats du Grand Paris ou encore, éviter que le port d'Anvers associé à Zeebruges ne devienne définitivement le 1er port... français.

Nous avons donc besoin d'un vrai pilotage politique, d'une vraie vision d'avenir et non pas de sempiternelles palabres et de projets dignes d'un village Potemkine...


 Quelques vagues échos dans la presse régionale:

blablablablablabla!

De quoi fut-il question?

La prescription culturelle parisienne dominante du Centre Pompidou ou de la "Nuit blanche" doit mieux descendre la Seine aval vers les ploucs normands...

Aucune allusion, semble-t-il, au patrimoine culturel et historique normand qui était suffisamment considéré par les artistes parisiens, il y a plus d'un siècle, pour que ces derniers s'en inspirent et créer ainsi, avec l'impressionnisme, la première révolution moderne dans l'art de peindre.

C'était tout l'intérêt du festival "Normandie Impressioniste" créé avec grand succès en 2010 à l'initiative de l'excellent Jacques-Sylvain Klein: faire rayonner la Normandie depuis la Normandie jusqu'à Paris en faisant oeuvre d'éducation populaire à partir d'une base scientifique sérieuse. 

Aujourd'hui, il s'agit ici de faire l'inverse:

Faire rayonner sur les rives normandes de la Seine la "création" culturelle contemporaine artistique parisienne "conceptualo-bidulaire" nihiliste dont tout le monde se contrefout et qui n'intéresse que quelques bobos parisiens en balade en vélo en aval du pont de Puteaux...

Que cela soit pour les déchets inertes du Grand Paris ou pour quelques "oeuvres incroyables" de l'art contemporain parisien, la logique demeure la même: comme toutes les pollutions, ça vient ici, chez nous, depuis l'amont parisien en descendant le cours du fleuve...


 https://www.tendanceouest.com/actualite-397385-axe-seine-place-a-la-culture-pour-le-quatrieme-acte

Axe Seine. Place à la culture (ndlr: laquelle?) pour le quatrième acte

Art, Culture. La culture était au centre des discussions de la quatrième rencontre de l'axe Seine mardi 3 mai. Les maires des trois grandes villes, du Havre, de Rouen et de Paris étaient réunis au 106, à Rouen.

Anne Hidalgo, Édouard Philippe et Nicolas Mayer-Rossignol, respectivement maires de Paris, Le Havre et Rouen, se sont réunis mardi 3 mai, dans la salle emblématique du 106, sur la rive gauche de la capitale normande, pour évoquer les premiers projets de l'axe Seine autour de la culture.

Des projets en cours de réflexion

Au-delà des grands événements à venir comme l'Armada en juin 2023, de la Transat Jacques Vabre ou encore des Jeux Olympiques en 2024, d'autres projets fleurissent, notamment autour de l'accès à la culture. Le centre Pompidou, musée d'art moderne et contemporain à Paris, pourrait partager ses collections avec les musées normands. "Le centre Pompidou peut être vu comme un endroit peu accessible de l'élite. Ce sont des œuvres incroyables [...] qui vont être données à voir jusque dans la vallée du Cailly, jusqu'au Havre et dans les quartiers populaires" (sic!), explique Nicolas Mayer-Rossignol, le président de la Métropole de Rouen. L'idée présentée devrait voir le jour à l'automne 2023.

Autre projet en cours de réflexion, celui de tarifs réduits dans les musées havrais ou rouennais pour l'achat d'un billet Paris-Musées.

C'était la quatrième fois que les trois élus se rencontraient pour évoquer les grands dossiers de l'axe Seine. La première réunion entre les édiles s'était tenue à Rouen, le 11 février 2021, avant une deuxième le 31 mai, au Havre, puis une troisième le 26 octobre, à Paris.

397385


 Commentaire de Florestan:

On se demande sur quelle planète ces "grands élus" vivent... Le plancher des vaches, ils ne l'ont jamais vu.

Notons, aussi, la présence de chaises percées utilisées lors de cette réunion, au cas où!

Dans le robinet d'eau tiède de Ouest-France on lira la même prose sans imagination qu'on pourra lire dans le robinet d'eau tiède de Paris-Normandie: un communiqué de presse officiel infusé comme un sachet de thé fadasse dans un bol d'eau tiède. Si les journalistes avaient non pas de la gélatine dans le crâne mais tout simplement un cerveau, ils verraient ce qu'il y a  à voir, à savoir:

La création d'une "Destination Seine" qui, concrètement, sera surtout une mise sous tutelle parisienne de la vallée de la Seine normande dans le domaine culturel et touristique à partir d'une conception médiocrement instrumentale de nos héritages patrimoniaux séculaires par des boutiquiers sans imagination qui feraient hurler l'ami Flaubert dans son gueuloir qui, déjà, détestait tous ces "bourgeois qui pensent bassement."


 https://www.ouest-france.fr/normandie/rouen-76000/entre-le-havre-rouen-et-paris-les-elus-misent-sur-le-tourisme-et-la-culture-autour-de-la-seine-ce201ac8-cae8-11ec-b8ac-24494cad7a04

Entre Le Havre, Rouen et Paris, les élus misent sur le tourisme et la culture autour de la Seine

Ce mardi 3 mai 2022, les maires du Havre, de Rouen, de Paris et du Grand Paris se sont à nouveau concertés dans le cadre des « Rencontres de l’Axe Seine », qui visent à améliorer la coopération entre les trois villes reliées par le fleuve. Plusieurs propositions culturelles et touristiques ont été évoquées : élargissement de la Nuit Blanche à Rouen et au Havre, événement autour du Centre Pompidou…

Armada de Rouen en 2023, Transat Jacques Vabre en 2023, Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024, 150 ans de la première exposition Impressionniste, Un Été au Havre… Les enjeux touristiques et culturels ne manquent pas pour les mois à venir, à Paris et en Normandie.

Dans le cadre de la coopération entre Le Havre Seine Métropole, la Métropole Rouen Normandie, celle du Grand Paris et la Ville de Paris, onze engagements ont été pris afin de créer une « Destination Seine, dans une perspective de tourisme durable, de récit commun et de découverte des richesses de l’itinérance le long du fleuve ».

Voici une sélection de quelques engagements pris par Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole de Rouen, Anne Hidalgo, maire de Paris, Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris et Édouard Philippe, maire du Havre et président de Le Havre Seine Métropole, ce mardi 3 mai, à Rouen.

La Nuit Blanche s’importera (ndlr: s'imposera) à Rouen et au Havre

Célèbre événement culturel parisien, la prochaine Nuit Blanche aura lieu le premier week-end d’octobre 2022. Pour ses 20 ans, l’événement va s’élargir progressivement à Rouen et au Havre. Avec des premières délocalisations dès 2022, sur le site de l’Aître Saint-Maclou à Rouen, où une « réinterprétation du célèbre triptyque du Jardin des délices de Jérôme Bosch » sera proposée (NDLR: prière de craindre le pire!) ; et l’installation d’Island of foam dans le centre-ville du Havre, une œuvre de l’artiste allemande Stephanie Lüning.

Un événement autour du Centre Pompidou

Les « collections et les savoirs faire du Centre Pompidou » devraient se déployer « dès l’automne 2023 autour d’un grand événement festif et culturel. Le thème du fleuve, matrice des civilisations et des équilibres naturels, sera interrogé dans toutes ses dimensions artistiques, écologiques et anthropologiques. »


 Commentaire de Florestan:

...Et la branlette intellectuelle branchouille parisienne va ré-ensemencer le fleuve matrice afin de déconstruire la civilisation patriarcale sur les rives de la Seine normande... Autrefois, c'était les Vikings qui remontaient le fleuve et ça faisait peur à Paris !


 Une offre de séjour « Axe Seine »

Un plan touristique est envisagé, qui devrait aboutir à la création d’une « offre de séjour Axe Seine, incluant logement, transport et pass musées (une nuit à Paris, une nuit à Rouen, une nuit au Havre – train compris) et offre culturelle dans les 3 villes », en partenariat avec la SNCF, les offices de tourisme et les musées. Un appel à manifestation d’intérêt sera lancé en ce sens pour définir cette offre.


 Commentaire de Florestan:

La région Normandie va-t-elle regarder encore longtemps, avec la même placidité bovine actuelle, la mise en place de cette fête foraine progressiste parisiano-centrée au coeur de notre région et qui est une vraie provocation alors que la Normandie existe en tant que telle depuis sa réunification en 2016 ?