Revue de presse normande au 28 avril 2022

Dans l'Orne, les amis de l'église Notre-Dame d'Ecouché ont trouvé une solution originale pour mettre en valeur notre patrimoine spirituel:

2132_1_4_1606384301

https://actu.fr/normandie/ecouche-les-vallees_61153/un-festival-de-la-joie-organise-dans-leglise-notre-dame-decouche-les-vallees_50516328.html

Un Festival de la joie organisé dans l'église Notre-Dame d'Écouché-les-Vallées

Les Amis de l'église Notre-Dame d'Écouché (Orne) organisent un Festival de la joie, en mai et juin 2022, au profit de la restauration de l'édifice.

De ce vendredi 6 mai 2022 à fin juin, plusieurs rencontres, concerts et expositions vont être organisés dans le cadre du Festival de la joie, par l’association des Amis de l’église Notre-Dame d’Écouché (Orne). Si l’entrée est libre, les visiteurs pourront faire un don lors de quêtes, au profit de la restauration de l’édifice.

Vendredi 6 mai

Le programme commence par la venue de l’évêque du diocèse de Séez, Mgr Bruno Feillet, et du philosophe ornais Michel Onfray. Ils échangeront autour de la question : « Quelles sont nos raisons d’espérer aujourd’hui ? »

Le père Alexis de Brébisson, curé des paroisses d’Écouché et de Putanges explique : 

Nous avons décidé d’inviter M. Onfray après la parution de son livre La Conversion, dans lequel il raconte le sens qu’il donne à la vie. S’il est athée, il a souvent abordé la question religieuse, parfois de façon polémique, et il est aujourd’hui dans l’ouverture et le dialogue.

Samedi 21 mai

L’association s’adosse sur le festival du patrimoine normand Pierres en lumières pour proposer une soirée artistique, qui commencera à 18 h avec le vernissage de l’exposition de Malel, créateur de tableaux et de tapisseries. L’accrochage sera visible jusqu’à dimanche 29 mai. 

La soirée se poursuivra avec un buffet des producteurs locaux dans les ruines de l’église, à 19 h, puis un oratorio (drame lyrique sur un thème religieux) intitulé Noli me tangere, Marie-Madeleine et la joie du pardon. Vingt-cinq jeunes chanteurs interpréteront, à partir de 20 h 30, une composition originale de Louis-Marie Robert, du conservatoire de Paris.

Lundi 23 mai

Essayiste, autrice et réalisatrice, Anne-Dauphine Julliand vient témoigner : comment continuer à tenir debout et à espérer lorsque vous vivez l’épreuve de la maladie et de la mort de vos enfants ?

Après deux essais relatant son expérience de vie familiale confrontée à la maladie grave de deux de ses enfants (Deux petits pas sur le sable mouillé, paru en 2011, et Une journée particulière, en 2013), elle réalise le film documentaire Et les mistrals gagnants (2017). Elle publie deux ans plus tard son premier roman, Jules-César, puis un troisième livre autobiographique, Consolation, en 2020. Elle y raconte :

J’ai perdu mes filles. Je le dis le cœur habité par deux sentiments que l’on croit souvent contraire : la douleur et la paix. La douleur de celle qui pleure, la paix de celle qui est consolée.

Dimanche 19 juin

À 17 h, Damien Thierry organise, dans les ruines de l’église, une soirée Rire et chanson ! Une fin d’après-midi récréative autour de la chanson française et de l’humour avec Alain, Emmanuel, Augustin, Ronan et le public.

Vendredi 24 juin

Le festival s’achèvera avec, à partir de 20 h 30, le concert de la chorale Accord de Putanges, dirigée par Petra Desvois, qui mettra le compositeur Franz Schubert à l’honneur.

Cette soirée, qui s’intègre à l’événement La Nuit des églises, sera suivie d’un feu de la Saint Jean dans les ruines de l’église.  


Pendant ce temps-là à l'opéra régional de Rouen on fait tout l'inverse: on déconstruit, on déracine, on massacre un chef d'oeuvre du patrimoine musical européen...

"Jénufa", l'opéra qui a fait la réputation internationale de Janacek est, en ce moment passé au feu de la cuisine au... woke avec pour conséquence que l'on observe de plus en plus dans les théâtres lyriques en France et en Europe: désormais, il faut être aveugle pour apprécier pleinement un opéra!

À l’Opéra de Rouen, Jenufa déracinée (diapasonmag.fr)


Rouen et la Seine normande capitale européenne de la culture en 2028, Montpellier capitale européenne de la culture en 2028 ou Saint-Denis capitale européenne de la culture en 2028... Franchement! c'est du pareil au même si l'on regarde ce qui est proposé dans les projets en lice: ce concours ressemble à la sélection de la meilleure ville pour ouvrir la prochaine enseigne franchisée d'un grand groupe progressiste.

Montpellier, capitale européenne de la culture 2028 : la consultation est ouverte, participez ! - midilibre.fr

Dans le cas de la candidature rouennaise, le seul facteur d'originalité et d'authenticité c'est, précisément, la vallée de la Seine... normande! A condition d'assumer totalement cette dimension géo-historique, c'est-à-dire un... enracinement! Beurk! Quel vilain mot!

Rouen, capitale européenne de la culture 2028 : « C’est la Seine qui est candidate ! » - Point information (cauxseine.fr)

Un atout de poids pour la candidature de Rouen et de la vallée de la Seine normande à la capitale européenne de la culture?

https://www.francebleu.fr/infos/societe/stockage-de-dechets-du-grand-paris-le-prefet-valide-le-projet-en-bord-de-seine-1651160222


 Selon le dernier tableau de bord de l'INSEE, l'économie régionale normande retrouve en ce moment son niveau d'avant la crise du Covid mais il est à craindre que cela ne soit qu'un répit de cours durée avant l'arrivée de nouveaux périls avec les conséquences cumulées de la guerre en Ukraine et de la gestion financière de la crise sanitaire (arrivée à terme des emprunts PGE des entreprises): une fois encore, les léopards normands du conseil régional vont devoir faire preuve de vigilance et d'agilité comme on dit aujourd'hui...

L'économie a retrouvé son niveau d'avant la crise sanitaire en Normandie, d'après l'Insee | 76actu

L'économie a retrouvé son niveau d'avant la crise sanitaire en Normandie, d'après l'Insee

L'Insee a dévoilé une note sur la conjoncture régionale au dernier trimestre 2021 en Normandie, ce jeudi 27 avril 2022. Certains indicateurs retrouvent le niveau d'avant la crise.

L’activité économique est bien repartie en Normandie, et a même dépassé son niveau d’avant la crise sanitaire, au 4e trimestre 2021, d’après l’Insee, qui a dévoilé les résultats d’une étude sur la conjoncture régionale mercredi 27 avril 2022. Le territoire suit ainsi une tendance nationale, avec plusieurs indicateurs semblant confirmer cette reprise.

La consommation des ménages à la hausse

Pour analyser la hausse de l’activité, l’Insee se base sur le nombre d’heures rémunérés. Il est 1% supérieur au quatrième trimestre 2022, à son niveau de 2019. Ce regain est notamment dû aux résultats des services marchands et non marchands, plus que que ceux de l’hôtellerie-restauration ou de l’industrie, qui peinent à retrouver leur niveau de 2019.

L’institut s’intéresse également aux transactions par carte bancaires pour évaluer le niveau de consommation des ménages. Là aussi les statistiques montrent un résultat « plus de 10% supérieur à son niveau d’avant-crise ». Des chiffres à regarder avec distance, au regard de la crise actuelle autour du pouvoir d’achat des ménages. 

Le taux de chômage au plus bas depuis 2008

L’emploi salarié se stabilise en Normandie à +0,1% sur ce quatrième trimestre et le taux de chômage a atteint son niveau le plus bas depuis 2008 à 7%. La situation semble largement porté par la hausse nette de l’intérim de 4,5%, puisque l’emploi salarié hors intérim stagne à -0,1%.

L’Orne est le département le plus marqué par cette hausse de l’intérim avec 12% de plus constatés sur ce trimestre. Le Calvados se démarque de son côté sur l’emploi hors intérim dans le tertiaire marchand avec une hausse de 1,3%. « Au final, tous les départements ont dépassé d’environ 1% leur niveau d’emploi salarié d’avant crise », précise l’Insee.

L’impact du contexte international

Le constat national et régional relativement positif dressé par l’Insee s’inscrit dans un contexte international peu favorable. Le poids de la crise sanitaire se fait toujours sentir en Europe et provoque un ralentissement de l’activité.

À cela s’ajoute les récents événements en Ukraine, qui provoque des renchérissements de l’énergie, et de nouvelles perturbations d’approvisionnement dans certains secteurs. De quoi affecter, de nouveau, l’activité en ce premier semestre 2022.

Pour lire l'intégralité de la note de conjoncture de l'INSEE Normandie:

En Normandie, l’activité dépasse son ni...021 - Insee Conjoncture Normandie - 31 (actu.fr)


 Illustration à Blainville-sur-Orne, près de Caen où l'usine Renault "Trucks"(sic!) va embaucher des intérimaires:

Près de Caen, l’usine Renault Trucks ne connaît pas la crise et recrute 250 personnes (ouest-france.fr)

Autre exemple, à Vernon, d'une usine normande qui marche bien en ce moment et qui démontre que l'on peut garder quelques fabrications industrielles chez nous:

EN IMAGES. Dans l’Eure, le groupe Seb fabrique les seuls aspirateurs made in France (ouest-france.fr)

Pour contrer les menées sous-marines chinoises, le meilleur se trouve à Cherbourg: les Indonésiens semblent en être convaincus. On espère seulement que l'affaire ne finira pas à l'australienne!

https://actu.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin_50129/l-interet-de-l-indonesie-pour-les-sous-marins-de-naval-group-se-confirme_50562444.html

Pour finir l'EPR de Flamanville, il manque des soudeurs!

https://actu.fr/normandie/flamanville_50184/la-penurie-de-soudeurs-specialises-pourrait-encore-retarder-le-chantier-de-l-epr-de-flamanville_50577206.html

Malaise social dans le secteur sensible du déploiement des réseaux numériques... Alors qu'on apprend que des câbles de fibre optique ont été sabotés volontairement, en Normandie ce sont les sous-traîtants maltraités d'Orange qui se mettent en grève...

https://www.20minutes.fr/economie/3279519-20220428-normandie-sous-traitants-orange-colere-bloquent-installation-fibre-optique


 Enfin! des formations dentaires ouvrent en Normandie: voilà un effet bénéfique de la réunification... 

Normandie. Les étudiants vont pouvoir se former en odontologie et en orthoptie à Caen (ouest-france.fr)

Normandie. Les étudiants vont pouvoir se former en odontologie et en orthoptie à Caen

La Normandie est sous-dotée en chirurgiens-dentistes mais aussi en orthoptistes, assistants des ophtalmologues. Pour pallier ce manque, deux formations s’ouvrent à l’université de Caen : celle d’odontologie, dès septembre 2022, et celle d’orthoptie, dès septembre 2023.

La Normandie manque de chirurgiens-dentistes mais aussi d’orthoptistes, des professionnels de la vue qui aident les ophtalmologues.

Pour combler un manque évident, et aussi faire en sorte que les étudiants une fois formés restent exercer dans la région, deux formations s’ouvrent à l’université de Caen. La première concerne l’odontologie, à la rentrée de septembre 2022, et la seconde l’orthoptie, en septembre 2023.

Il manque 800 dentistes en Normandie

La Normandie manque de chirurgiens-dentistes. Il en faudrait près de 800 en plus pour atteindre la moyenne nationale. C’est pour résorber ce manque que le Premier ministre, Jean Castex, avait annoncé, début décembre 2021, la création de huit nouveaux sites universitaires de formation en odontologie, dont Caen


Les lecteurs du Monde savent désormais situer Canteleu sur la carte du Monde... Où l'on revient encore sur la stupéfiante affaire Mélanie Boulanger (Le Monde, 28 avril 2022)
Clientélisme, affaires privées voire familiales, trafic de drogue, paix sociale achetée, communautarisme et socialisme municipal: le kébab est bien chargé...

Capturecanteleu1

Capturecanteleu2


S'unir pour défendre ensemble les intérêts de la Normandie dans la future Assemblée Nationale, l'idée d'Hervé Morin est de bon sens. Elle est même vitale et plutôt facile à comprendre...

Mais dans la vie politique professionnelle certains ont le cerveau monté à l'envers: seul "le" national compte ainsi que l'intérêt de boutiques partisanes passablement malmenées lors de la dernière élection présidentielle. Une exception, cependant, la position de Laurent Beauvais qui sait ce que peut signifier le cadre géographique normand et qui avoue qu'il aurait agi de la même façon que l'actuel président régional...

Législatives. Hervé Morin cherche l’union en Normandie, ses opposants n’y croient pas (ouest-france.fr)

Législatives. Hervé Morin cherche l’union en Normandie, ses opposants n’y croient pas

Ce mercredi 27 avril 2022, le président de la Normandie, Hervé Morin, a présenté une stratégie d’union de la droite et du centre en vue des élections législatives dans la région. Au-delà des appartenances politiques, Hervé Morin souhaite défendre « la Normandie conquérante ». Face à cette stratégie novatrice, ses opposants se montrent sceptiques. Ils réagissent.

Mercredi 27 avril 2022, Hervé Morin, président de la Région Normandie, a présenté 20 premiers candidates et candidats, de droite et du centre, réunis dans un « collectif régional » en vue des élections législatives. Ses opposants réagissent.

Lire aussi : Législatives. Droite et centre font fi des étiquettes et n’ont plus qu’un parti : la Normandie

Laurent Beauvais, PS, ancien président de Basse-Normandie, coprésident du groupe socialiste à la Région

MjAyMjA0ODliZTY0Zjk2NjYyODdmNGRlOWU5NTM4MGE2MGRlYmI

« Je comprends la stratégie d’Hervé Morin de manager ses candidats. Soutenir Valérie Pécresse à la présidentielle n’a pas été un choix porteur pour lui. Il a décidé de soutenir quelques-uns des élus de sa majorité éparse. Il a intérêt à consolider son groupe. C’est de la politique nationale. La droite a les mêmes difficultés que celles que nous rencontrons. Si la Région était à gauche, je ferais comme lui. Je vais aider le Parti socialiste, ou ce qu’il en reste, autant que je le peux dans cette campagne des législatives. Je reste interrogatif sur l’envie d’union populaire retrouvée qui me laisse perplexe. Mais au niveau départemental, chacun dans son territoire, des accords peuvent être possibles. »

Laurent Bonnaterre, référent régional en Normandie du parti Horizons

« La liste Normandie conquérante d’Hervé Morin, ça n’est pas l’alliance de la droite et du centre. C’est l’alliance de la droite et de la droite. En Normandie, au sein de l’exécutif régional, les élus centristes comme François-Xavier Priollaud et Rodolphe Thomas sont dans la majorité présidentielle. D’ailleurs, je note que cette liste est à trous, et qu’il y a beaucoup d’endroits où ils n’ont pas de noms à proposer.

À titre personnel, je trouve cela dommage que le vrai centriste Hervé Morin se retrouve embarqué avec l’aile des plus durs des LR. Il a une bonne image mais il se trompe d’élection. Ça n’est pas le sujet aux législatives. »

Maxime Da Silva, candidat dans la 1re circonscription de Seine-Maritime, à Rouen, coordinateur des élections La France insoumise en Normandie

(Ndlr: attention! Un affreux jacobin qui n'entend rien à la moindre spécificité régionale, va parler...)

« Cela me laisse perplexe. J’ai du mal à comprendre cette stratégie, de prétendre défendre les Normands alors que les députés sont des élus nationaux. Est-ce qu’Hervé Morin a du mal à digérer la défaite de Valérie Pécresse et à se démarquer des 4 % [Valérie Pécresse, candidate Les Républicains, a réuni 4,78 % des suffrages au premier tour de la présidentielle] ?

En tout cas, en ce qui concerne l’Union populaire, il n’y a pas de négociation locale en Normandie. Les décisions nationales primeront sur les décisions locales. Chez nous, il y a des échanges informels qui se font. Nous sommes favorables à un accord avec toutes les personnes qui portent le programme Avenir en commun. »

Lire aussi : Législatives. Vingt candidats de la droite et du centre sous bannière Hervé Morin en Normandie

Nicolas Dumas, référent régional adjoint à Reconquête !

« Lors de ces élections législatives, on ne peut pas faire oublier la défaite cinglante des LR à la présidentielle. Pour rappel, Reconquête ! [le parti d’Eric Zemmour, N.D.L.R.] a réuni plus de voix que les LR et le PS réunis.

Je ne sais pas si la stratégie d’union autour d’un « homme fort » que serait Hervé Morin va marcher. Les LR se sont trop laissés attraper par le centre. À Reconquête !, nous avons une stratégie d’union avec le RN et avec les LR qui ne veulent pas se fondre dans le macronisme. On leur tend la main, à voir s’ils veulent la saisir ».

Lire aussi : Législatives 2022. Dans l’Orne, le parti Reconquête ! cherche union… désespérément

Guillaume Pennelle, candidat RN à la 1re circonscription de Seine-Maritime et président du RN au conseil régional

« Sa famille politique s’est pris un revers à la présidentielle et est dans une très mauvaise posture. Hervé Morin confond les élections législatives et régionales, où il y avait eu un taux de participation particulièrement faible [67,01 % d’abstention, N.D.L.R.], dont il avait bénéficié largement.

Les législatives restent des élections nationales, dans la même dynamique que la présidentielle. Une partie des Républicains est partie chez Macron, ou chez nous. Ça va être extrêmement difficile pour les LR et le centre.

Nous, on sera présent dans chaque circonscription. Aucun rapprochement avec Reconquête ! n’est possible. Leur comportement ne permet pas de l’envisager. »

Commentaire de Florestan:
Ben voyons !
Enfin! Reprise des traversées maritimes de la Normandie continentale vers les îles anglo-normandes: premier départ à Carteret avec 110 passagers à bord...
Manche Iles express a repris ses traversées vers les îles anglo-normandes

Après deux ans d'interruption pour cause de crise sanitaire, la compagnie maritime Manche Îles express a repris ses traversées en direction des îles anglo-normandes. Ce jeudi matin, un premier bateau de 110 passagers a quitté Carteret pour Jersey.

"C'est un grand bonheur car on avait tous hâte des reprendre, personnel comme passagers". Dans la gare maritime de Carteret, le président et directeur marketing de Manche Îles express Olivier Normand ne cache pas son plaisir. Ce jeudi 28 avril marque le retour des liaisons entre la Manche et les îles anglo-normandes, après deux ans d'interruption due à la crise sanitaire. "110 clients participent à ce premier départ vers Jersey", explique le président de la compagnie maritime.

Dans la gare maritime, les passagers patientent avant le contrôle des billets. "ça faisait très longtemps qu'on voulait aller sur Jersey. On guettait le redémarrage. Dès qu'on a vu cette reprise le 28 avril, on a foncé !", sourit Stéphane, un touriste venu de Boulogne-sur-Mer, qui souhaite faire découvrir l'île à sa femme. "J'adore ! Je vais passer une petite journée sympa à Jersey : tour de l'île, restaurant, shopping... on va se faire plaisir !", confie Aimée, des Moitiers-d'Allonne, qui fait partie d'une association de jumelage avec les îles anglo-normandes. 

J'avais fait faire mon passeport exprès car je vais en avoir besoin pour d'autres voyages. ça ne vaut pas coup de rester bloqué chez soi - Aimée

Une reprise qui s'accompagne d'une obligation : présenter un passeport valide. Brexit oblige. toutefois, cette obligation ne s'applique pas aux groupes scolaires. "40 à 50% de notre clientèle n'a pas de passeport, c'est pour ça qu'on a réduit les rotations pour avoir des remplissages satisfaisants", explique Olivier Normand. Les tarifs évoluent en fonction de la date de la réservation, du jour de départ, de la demande et de la disponibilité. Ils s'étendent de 34 à 71 euros pour les adultes : la grille tarifaire de 2019 a été conservée. D'ici dimanche, quatre départs sont programmés depuis Carteret. Les liaisons depuis Granville doivent reprendre jeudi 5 mai.

Les deux navires, le Victor-Hugo (236 sièges) et le Granville (245 sièges) proposeront des traversées régulières de la fin avril à la fin septembre. Deux navires qui vont continuer de desservir les quatre îles anglo-normandes de Jersey, Guernesey, Aurigny et Sercq


Retour des Vikings au château de Pirou... dans l'ombre de l'Abbé Lelégard.

https://actu.fr/normandie/pirou_50403/ce-week-end-des-vikings-vont-envahir-ce-chateau-du-cotentin_50501083.html

Ce week-end, des Vikings vont envahir le château de Pirou

278727918_5551193094891371_8015863340650760419_n

Rendez-vous le week-end des 30 avril et 1er mai 2022 au château de Pirou (Manche), où un village viking et normand sera installé. De nombreuses animations sont prévues.

Le week-end des samedi 30 avril et dimanche 1er mai 2022, au château de Pirou (Manche), un village viking et normand prendra place, avec des participants bénévoles.

Les bénéfices récoltés ce week-end seront reversés à la Fondation Abbaye de La Lucerne-d’Outremer, qui a la charge de l’entretien et de la restauration du château de Pirou et de l’abbaye de la Lucerne.

Plusieurs animations

Dans ce camp reconstitué, les visiteurs pourront découvrir l’artisanat et la vie quotidienne de l’époque viking : alimentation, jeux, fabrication d’outils, sculpture bois, travail autour de la laine, musique, tissage, ainsi que des activités d’époques plus tardives, dont l’initiation à la broderie au point de Bayeux et à la calligraphie.

Des simulations de combats auront lieu samedi et dimanche à 14 h 15, et une conférence le dimanche sur Rollon, à 15 h 30. Au marché normand proposé par des artisans locaux, il y aura savonnerie, bière, boulangerie, poterie.

De notre correspondante Sylvie LALLEMAND

Cette animation est comprise dans le ticket d’entrée du château : adulte : 7 euros ; enfant : 4 euros. Forfait famille : 22 euros (deux adultes + trois enfants minimum). Renseignements au 02 33 46 34 71.