Il y a quelques jours, le dandy dilettante maire du Havre à ses moments perdus, a invité l'adolescent attardé psychopathe placé au sommet de ce qui reste de l’État français à venir faire son numéro de bonimenteur dans le premier port français pour le trafic de conteneurs :

Le Havre : la porte d’entrée vers l’est de l’Europe pour Emmanuel Macron

L’Antenne Mardi 19 Avril 2022

https://www.lantenne.com/Le-Havre-la-porte-d-entree-vers-l-est-de-l-Europe-pour-Emmanuel-Macron_a59050.html

En campagne au Havre, jeudi 14 avril, le président-candidat Emmanuel Macron s’est rendu à Port 2000 où il a souligné l’importance de développer le fret ferroviaire et fluvial et la volonté de faire de Haropa Port la porte d’entrée vers l’est de l’Europe

Emmanuel Macron en visite à Port 2000, entouré notamment d'Édouard Philippe, Sébastien Dumetz et Christian de Tinguy © Natalie Castetz

À 65 mètres de hauteur, dans la cabine du portiqueur, Emmanuel Macron a pris les manettes, lors des opérations de manutention des boîtes d’un porte-conteneurs de CMA CGM. Il a aussi échangé avec une délégation du syndicat CGT des dockers et rencontré des acteurs portuaires ainsi que la presse.

Lors de sa visite au Havre, sur le thème de l’écologie, le président-candidat s’est rendu à Port 2000 : "Aujourd’hui, notre défi, pour ce port qui est déjà l’un des grands ports européens, est de réussir à retrouver les niveaux d’Anvers et d’autres ports", a-t-il déclaré. "Il en a les capacités si on investit."

Il faut, a souligné Emmanuel Macron, "faire du Havre la porte d’entrée vers l’est de la France mais également vers les régions productives de Suisse, d’Allemagne, jusqu’à l’Europe de l’Est. C’est le sens d’Haropa qui, aboutissement d’un long processus, est l’une des consolidations de ce quinquennat puisque ce grand port de Paris au Havre a vu le jour en juin 2021".

Le président-candidat a évoqué "les investissements récents que l’on avait décidés ces dernières années et les investissements à venir, pour continuer à électrifier nos ports et développer l’hydrogène".

Rappelant la stratégie maritime présentée peu avant pour Marseille en Grand, Emmanuel Macron a insisté : il s’agit, "pour être au cœur de la compétitivité, de faire des investissements vers le ferroviaire et vers le fluvial".

Fret ferroviaire : "un échec français"

Et si le fret ferroviaire a été "un échec français il y a une vingtaine d’années", il faut "le développer si l'on veut être compétitif, gagner des volumes et être cohérent avec notre stratégie écologique."

Alors que le transport massifié représente moins de 15 % des flux au Havre, Christian de Tinguy a pu rappeler "l’urgence du report modal des marchandises, avec notamment la construction de la chatière permettant l'accès fluvial direct à Port 2000".

Mais il faut encore, selon le président de l’union nationale des industries de la manutention dans les ports français (Unim), "augmenter la capacité d’acheminement de marchandises vers et depuis Le Havre en renforçant les connexions ferroviaires, pouvoir contourner Paris comme développer des services, par exemple vers Bordeaux".

Pour le docker Sébastien Dumetz, chef manutention à la Générale de manutention portuaire (GMP), il faut maintenant poursuivre les investissements pour "pouvoir accueillir des navires de plus en plus grands. Port 2000 s’agrandit actuellement sur 800 mètres mais il faut réfléchir dès maintenant à Port 2030, 2050 et créer de nouveaux quais et terminaux si l’on veut rester un concurrent sérieux par rapport aux ports du Nord".

Natalie Castetz

     J'ignorais que Port 2000 était parc d'attraction par intermittence ; Avait-on prévu un pompon pour laisser un souvenir impérissable au pres(que)tigieux visiteur ?

     Bien-sûr, on a encore eu droit au baratin du genre " la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf "...

     On a aussi eu droit au délire mégalomaniaque d'un compère docker qui, lui aussi, cherche à faire croire que Port 2000 est un concurrent sérieux par rapport aux ports du Nord... A condition que, d'ici 2050, Dunkerque ne lui vole pas la première place...

Sapeur de fond s/c Sire de Sei


 

Commentaire de Florestan:

Et à Rouen c'est qui le patron?

L'oiseau écolo-socialo local ou les rapaces macronistes?

IMG_20220421_154253