A Deauville, voici une histoire belge au sujet d'une villa qui fut suisse avant de d'être la "datcha" normande de l'ambassadeur de Russie en France: après les décorations de Noël voici venir la mode des décorations ukrainiennes au risque du ridicule sinon d'une certaine indécence car c'est oublier que c'est d'abord la couleur rouge du sang versé des hommes qui coule dans la plaine d'Ukraine.

Il est légitime de pavoiser de bleu et de jaune sa maison pour signifier un soutien patriotique à une nation européenne agressée car elle est le jouet des joutes d'influence entre deux empires: le russe et l'américain.

Mais faire la guerre contre les murs d'une villa normande appartenant à la Russie avec des rayons jaune et bleu qui n'ont rien à voir avec les rayons lasers de la Guerre des Etoiles, c'est tout simplement...

CON.


 

https://www.ouest-france.fr/normandie/deauville-14800/guerre-en-ukraine-pourquoi-cette-datcha-de-deauville-est-sous-le-feu-des-projecteurs-284809a0-ac37-11ec-a5c3-7541dcba15ad

Guerre en Ukraine. Pourquoi cette « datcha » de Deauville est sous le feu des projecteurs

MjAyMjAzZDg0NTQ4Yjg5ZmZhMDRiZTAwODUyYzQ5Y2RhZjU2OTg

En cette fin de semaine, la villa appartenant à l’ambassade de Russie à Deauville (Calvados) s’est teintée de jaune et bleu, les couleurs du drapeau ukrainien. Avant qu’une bâche soit installée pour empêcher cette marque de soutien de la mairie envers l’Ukraine.

Elle passait jusque-là presque inaperçue, parmi les nombreuses villas que compte Deauville (Calvados). Seulement, face à la mer, à l’angle du boulevard Eugène-Cornuché et de la rue De-Gheest précisément, des projecteurs dignes de mettre en lumière les meilleurs ballets russes font aujourd’hui ressortir la belle demeure, « dont est propriétaire l’ambassade de Russie » .

C’est la Ville de Deauville elle-même qui rappelle publiquement, en cette période de guerre en Ukraine, à qui appartient cette villa. Depuis mercredi soir, elle a mis en place une installation qui illumine avec les couleurs du drapeau ukrainien cette grande maison russe.

Inspiration portugaise

« On a pu voir ce qui avait été fait sur l’ambassade de Russie au Portugal » , explique Philippe Augier, maire de Deauville, inspiré par cette façade lisboète récemment décorée de jaune et bleu. « Quand j’ai entendu le discours de l’ambassadeur de Russie, j’ai arrêté d’hésiter… » , poursuit l’élu, outré par les agissements et les propos du camp russe.

Il s’agit de montrer un peu plus encore « le soutien à l’Ukraine » , touchée par la guerre. Ceci après plusieurs marques de soutien en lien avec les associations locales, pour aider les Ukrainiens et Ukrainiennes, pour en accueillir même, comme un peu partout désormais.

Cette datcha (maison de campagne, en russe) appartient à l’ambassade depuis une époque où l’on parlait encore d’URSS. « Construite en 1875 , rapporte l’Amicale des Deauvillais d’origine et sympathisants sur son site web, elle appartient depuis les années 70 à l’ambassade de Russie. »

Une bâche comme riposte

La riposte est survenue jeudi, à l’intérieur de la cour de la villa, côté russe donc : un échafaudage avec une bâche a été installé. Objectif : gêner l’initiative deauvillaise. Avec plus ou moins de succès : si le jeu de lumière était en effet déformé, jeudi soir, les couleurs étaient toujours là, reconnaissables. Vendredi après-midi, l’échafaudage avait disparu, avant de ré-apparaître : l’échafaudage et la bâche bloquent désormais la lumière et empêchent les couleurs jaunes et bleues d’être projetées.

Le comble, dans cette affaire ? Avant de devenir russe, la bâtisse « s’appelait La Villa Suisse » , précisent encore les passionnés de l’Amicale deauvillaise. Cette demeure, aura, ces derniers jours, perdu de sa neutralité…

MjAyMjAzZGViMGIwZjk1MmFmNDRiZjI1MDI5OGExY2RlMjdlMTI