Revue de presse normande au 22 mars 2022: vers un nouveau mouvement des Gilets Jaunes en Normandie?

Billet de Florestan:

Les médias de grand chemin qu'ils soient audiovisuels ou de la presse écrite nationale sont occupés à nous conter le récit officiel, passant d'une guerre à l'autre: après le Covid, l'Ukraine et les réalités politiques et sociales d'une France au bord d'une crise de nerfs historique sont passées sous silence ou presque.

La campagne des présidentielles est inexistante en l'absence d'un grand débat démocratique. Avec son bilan désastreux dans tous les domaines et après avoir divisé et méprisé comme jamais les Français, depuis le début de la 5ème République, l'actuel locataire de l'Elysée et candidat à sa réelection, devrait subir un référendum pour ou contre sa personne. Il n'en est rien et l'oreiller médiatique ne pourra pas éternellement étouffer le réel dans le découragement et la résignation de l'abstention électorale. Gérard Larcher, le président du Sénat qui est aussi le numéro deux du régime, a raison d'être vivement inquiet d'une réelection d'Emmanuel Macron, certes légale mais qui pourrait sérieusement manquer de légitimité politique si le futur chef d'Etat ne devait pas disposer d'une majorité à l'Assemblée Nationale. Dans ces conditions, un second mandat Macron pourrait nous emmener tout droit vers une grave crise politique.

Comme à leur habitude, la Normandie et les Normands sont aux avant-postes de la conjoncture politique nationale: ce qui se passe en Normandie témoigne assez sûrement de l'état d'esprit qui règne dans le reste du pays en attendant que des régions où les fortes têtes ont plus d'expérience, nous pensons à la Bretagne et à la Corse, ne fassent basculer le pays dans l'insurrection générale.

Les technocrates de Macron sont enfermés dans leurs lambris dorés parisiens faute d'avoir anticipé les conséquences de la guerre en Ukraine sur les prix des carburants qui étaient déjà à la hausse avant le coup de force de Poutine: par le niveau des taxes qui entre dans la fixation du prix des carburants, il est utile de rappeler l'évidence: l'essence c'est la gabelle des temps modernes. La solution (à moins que cela ne soit le problème) n'est pas à Moscou mais à Bercy donc à l'Elysée. 


  •  Prix des carburants: les blocages routiers, les opérations "escargot" ou "péage gratuit" se multiplient en Normandie...

https://www.ouest-france.fr/normandie/carentan-les-marais-50500/routiers-carentan-est-fermee-aux-camions-ffc375ea-a912-11ec-994d-fb102dc73b99

Prix des carburants : des routiers et des pêcheurs tiennent un barrage filtrant sur l'A13 malgré l'aide de l'État | Liberté Caen (actu.fr)

https://www.ouest-france.fr/normandie/honfleur-14600/reportage-prix-des-carburants-sur-le-pont-de-normandie-les-pecheurs-offrent-peage-et-poisson-9d8d369c-a906-11ec-b420-ea50e1a075d7

Saint-Amand/Guilberville. Le blocage des routiers s'amplifie : près de 750 camions bloqués (lamanchelibre.fr)

Saint-Amand/Guilberville. Le blocage des routiers s'amplifie : près de 750 camions bloqués

Manifestation. Près de 750 camions sont bloqués mardi 22 mars aux ronds-points de Guilberville et de la Détourbe à Saint-Amand-Villages. Le blocage s'intensifie.


 Carburants. Dans la Manche, les blocages continuent, le préfet ferme la sortie de Guilberville (ouest-france.fr)

Flambée des carburants : des blocages maintenus en Normandie (lefigaro.fr)

A lire aussi dans Paris-Normandie même si le plumitif ex haut-normand est fâché avec l'orthographe de certaines petites villes de l'ex-Basse-Normandie (amusant... enfin presque !):

Flambée des carburants. Des blocages maintenus en Normandie : 350 poids lourds à l’arrêt (paris-normandie.fr)

Capture

Prix du carburant. Pont de Normandie, A13… Des poids lourds installent des barrages filtrants (paris-normandie.fr)

Prix du carburant. Pont de Normandie, A13… Des poids lourds installent des barrages filtrants

Contra la hausse du carburant, plusieurs barrages filtrants ont été mis en place lundi 21 mars 2022 en Normandie et en Bretagne. Environ 200 poids lourds étaient bloqués dans la Manche par des transporteurs indépendants. Des blocages sont annoncés sur le pont de Normandie, au Tréport et sur l’A13.

Les poids lourds sont bloqués «  au niveau de l’échangeur de Guilberville sur l’A84. Seuls les poids lourds sont visés par ce barrage  », a précisé la préfecture de la Manche.

Romain Leguelinel, gérant d’une société de transport de la Manche qui emploie 11 salariés, est venu manifester en camion et évalue à «  plus de 300  » le nombre de poids lourds immobilisés. Avec la hausse des prix du carburant, «  on roule pour rouler, plus pour gagner notre vie. À ce rythme, une grosse partie des TPE et PME du secteur vont être amenées à fermer. Les 410 millions d’aides annoncés ne sont pas du tout adaptés. Pour nous, c’est juste un chèque de 1 300 euros, ça compense même pas ce qu’on a perdu jusqu’à maintenant  », a-t-il déclaré à l’AFP.

Une action annoncée sur l’A13

Des barrages filtrants sont également en place à Saint-Lô, Carentan et Lessay, selon la préfecture de la Manche, qui évoque aussi une action menée sur l’A13 entre Rouen et Caen, au niveau de Dozulé (Calvados). L’action a duré une heure avec 150 manifestants.

Au Tréport, entre 100 et 150 pêcheurs bloquent le port de commerce, selon Olivier Becquet, gérant de la coopérative des artisans-pêcheurs associés de cette commune de Seine-Maritime. «  Il y a des bateaux en travers. Les bateaux restent à quai au niveau du port de pêche. Avec une telle hausse du prix du carburant, la pêche artisanale devient non rentable, qui plus est avec des quotas insuffisants  », a-t-il dit à l’AFP.

La circulation sur le Pont de Normandie est également ralentie avec une opération escargot dans les deux sens à hauteur de la gare de péage, du côté du département de Seine-Maritime, a annoncé Bison Futé. Selon Olivier Becquet, 100 à 150 pêcheurs sont présents.

Des actions en Bretagne

Des opérations escargot sont également en cours dans le Morbihan, avec de gros ralentissements sur la RN24 et la RN165 autour de Lorient, a indiqué à l’AFP la préfecture du département, qui fait état d’environ 10 kilomètres de bouchons.

Plus au sud, des poids lourds bloquent la rocade de La Rochelle depuis 3h30 dans la nuit de dimanche à lundi, ne laissant passer que les voitures, selon la préfecture de Charente-Maritime, qui signale aussi des blocages sur les routes nationales en direction de Rochefort et de l’île de Ré.

  • A lire dans la dernière édition de La lettre des dirigeants diffusée par Paris-Normandie (n°39 18 mars 2022):

Délocalisations partisanes dans la vallée de la Seine normande: Le Havre d'Edouard Philippe et Vernon de Lecornu sont bien servis...

Capture d’écran du 2022-03-22 09-12-07

  • La plus grande sucrerie industrielle d'Europe va s'installer sur les terre-pleins du port de Rouen: une bonne nouvelle pour les cultivateurs de betteraves de Normandie après la fermeture définitive de l'usine de Cagny près de Caen... Mais, là encore, ce grand projet industriel normand se fait sous le contrôle de capitaux étrangers, en l'occurrence une société venue des Emirats Unis.

Quand elle chasse en meute, une équipe peut déplacer des montages !En substance, c’est le sentiment de Daniel Havis, le président du Conseil de surveillance de Haropa-Port. Il en veut pour preuve la réussite de l’appel à projets lancé par l’autorité portuaire pour réindustrialiser d’anciens terrains situés à Moulineaux et Grand-Couronne, et labellisés « clés en main ». Au terme de la procédure d’appel à projets, Haropa a choisi de confier l’avenir des 75 hectares concernés au groupe dubaïote AKS (Al Khaleej Sugar) pour y installer une sucrerie en taille XXL, la plus grande en Europe. À l’horizon 2025, date prévue pour sa mise en service, elle affichera une capacité de production annuelle de 650 à 850000 tonnes de sucre issu de la betterave cultivée dans la région, principalement dans le Calvados. Environ 4,5 millions de tonnes de betteraves seront nécessaires pour alimenter l’usine, dont les produits sont dédiés aux marchés du sud de l’Europe et de l’Afrique du Nord. De fait,ce sont entre 30 et 37000 conteneurs qui devraient transiter par les quais du Terminal Conteneurs et marchandises diverses (TCMD), voisin du site industriel, mais aussi par le fer, le port devant « embrancher » la future usine au réseau qui passe à quelques centaines de mètres seulement. Pendant des mois, le dossier AKS a été tenu confidentiel. Une confidentialité qui a permis aux équipes du Port, de l’État et de la Région Normandie de travailler d’arrache-pied pour mettre en avant les atouts de Rouen et de l’axe Seine. Une unité de travail louée par l’ensemble des acteurs du dossier et qui ouvre la voie à d’autres investissements industriels dans la région.
D’ici l’été prochain, AKS, qui avait mis plusieurs sites en concurrence, détaillera son projet qui devra franchir les étapes réglementaires des Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE)

  • Quelques nouvelles de la démographie normande avec l'effondrement du nombre de mariages célébrés en Normandie, l'année 2020... On remarquera enfin qu'il est utile de remettre certaines lubies progressistes à leur vraie place: les mariages homosexuels ne représentent que 3% de l'ensemble, un chiffre stable depuis l'instauration du mariage "pour tous" (enfin presque...)

Capture d’écran du 2022-03-22 09-12-59

  • Le dynamisme de l'industrie en Normandie, malgré tout ! Et c'est la BPI qui le dit: on ne pourra que la croire... Le premier atout de la Normandie c'est le dynamisme de son réseau entrepreneurial qui constitue le "bouclier social" des Normands. Comme l'avait dit justement Hervé Morin pour justifier la réunification de la Normandie: "la première politique sociale consiste à faire en sorte que les Normands puissent conserver leurs emplois..."

Capture d’écran du 2022-03-22 09-17-04

  • Les Fonds européens se penchent sur l'avenir de la Normandie rurale et agricole dans un moment critique de son évolution car il s'agit de refermer la parenthèse désastreuse du productivisme des années 1960-2000 en évitant une catastrophe sociale, culturelle et humaine. Nous pensons tout particulièrement à l'avenir de filière laitière emblématique de la Normandie qui est au bord de l'effondrement: avec une moyenne d'âge de plus 50 ans chez nos éleveurs laitiers on peut se poser la question s'il y aura encore des gens courageux pour embrasser ce métier passionnant mais difficile sans une revalorisation certaine du revenu des éleveurs. La seule solution est la recherche de la plus haute qualité possible, avec des labels, une AOC/AOP "lait de Normandie" et la mise en place d'une filière du luxe agro-alimentaire en Normandie au service de la gastronomie avec un rayonnement international, à l'instar de ce qui se fait déjà dans la filière viticole.

Capture d’écran du 2022-03-22 09-15-47

  • La Normandie attire les investisseurs étrangers: elle se situe à la 3ème place nationale parmi les régions de France...

Capture d’écran du 2022-03-22 09-19-14


  • Solidarité normande: les scieries de l'Orne travaillent à fournir le bois de la future charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris...

https://actu.fr/normandie/domfront-en-poiraie_61145/orne-nos-scieries-au-secours-de-notre-dame_49590399.html

5ce2833b8932690f2833b893215f28v-960x543

  • ALERTE VANDALISME PATRIMOINE NORMAND! La municipalité d'Oissel envisage de raser le château Lambert ravissant manoir du XVIIe siècle héritier d'une longue et riche histoire. Cette municipalité aussi médiocre qu'inconséquente avait racheté en 2016 la bâtisse mais n'en a rien fait la laissant à l'abandon et au péril de tous les vandalismes. En 2021, ce manoir qui avait échappé aux bombardements de l'été 1944, prend feu dans sa toiture: un désastre presque total car le bâtiment peut encore être sauvé. Mais la municipalité voudrait en décider autrement.

B9727524339Z

Lire la vidéo suivante:

https://www.youtube.com/watch?v=sjExcSzMmuY

https://www.paris-normandie.fr/id289732/article/2022-03-21/faute-dacquereur-la-ville-doissel-pres-de-rouen-envisage-la-destruction-du

Nous exprimons ici notre vive colère: ça suffit! RAS-LE-BOL de ces élus locaux vandales, malfaisants ou médiocres avec le patrimoine architectural, historique et artistique de la Normandie !

RAS-LE-BOL de ces colloques bavards sur le patrimoine normand où des ânes officiels frottent d'autres ânes officiels dans un entre-soi aussi inefficace qu'indigne!

Pas une semaine sans qu'un bâtiment historique normand ne soit la proie des flammes ou d'une destruction.

Notre région n'a-t-elle pas été assez ravagée comme cela entre 1940 et 1944?


 

Renault met à l'arrêt son usine de Cléon

Pour lire l’intégralité de cet article,

L’usine Renault de Cléon (Seine-Maritime) spécialisée dans les moteurs et boites de vitesse qui emploie 3900 salariés dont 500 intérimaires va cesser son activité les 23, 24 et 25 mars pour faire face à des pénuries de composants de ses clients, comme l’usine d’assemblage de Batilly (Meurthe et Moselle) qui fabrique l’utilitaire Master.


  • A Longues-sur-Mer: des risques naturels et des risques... historiques!

https://www.ouest-france.fr/normandie/longues-sur-mer-14400/normandie-un-pan-de-falaise-s-eboule-la-destruction-d-un-obus-a-longues-sur-mer-a-ete-annulee-cc721d92-a8fc-11ec-b420-ea50e1a075d7

  • Dans l'Orne, la grogne contre les éoliennes est telle que le préfet se voit contraint d'avoir recours au médiateur national...

https://www.tendanceouest.com/actualite-395550-orne-parc-eolien-d-anceins-une-concertation-par-le-mediateur-national?utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_campaign=NL_2022-03-18&utm_content=bloc4

  • Paris-Normandie nous propose une série de reportages intéressants sur ces Normands qui ont décidé de changer de vie à cause du Covid... Bien entendu, on ne trouvera dans cette série de reportages lénifiants aucun témoignage de personnel soignant ayant perdu son travail et tout revenu pour avoir refusé la vaccination.

https://www.paris-normandie.fr/110340/free-tags/ils-ont-change-de-vie-avec-le-covid?M_BT=8348786954998