Prière de ne surtout pas parler de ce réel qui fâche... Le Brexit? La multiplication des projets de parcs éoliens marins? Ne surtout pas en parler!

Le renforcement des politiques publiques régionales normandes à l'égard de la pêche artisanale s'apparente à un plan d'urgence pour accompagner les graves difficultés infligées à nos pêcheurs par la surprise baroque du Brexit d'une part et le délire éolien de l'autre...

proxy-image


 

Lire le communiqué officiel de la région (17 février 2022):

La Région présente sa nouvelle politique en faveur de la pêche et de l’aquaculture

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, Vice-présidente en charge de l’agriculture, de la pêche et de la forêt, se sont rendus, cet après-midi, au lycée maritime de Fécamp, pour présenter les contours de la nouvelle politique régionale en faveur de la pêche et de l’aquaculture pour la période 2022-2027.

Ce sont ainsi 10 millions d’euros, dont 5 millions de Fonds européen pour les affaires maritimes, la pêche et l’aquaculture (FEAMPA), qui seront mobilisés chaque année par la collectivité pour valoriser l’excellence normande mais aussi aider ces filières à se développer et à faire face aux nouveaux enjeux.

« La Normandie est la 2ème région maritime française par le tonnage pêché et débarqué. La pêche et l’aquaculture sont des secteurs économiques stratégiques pour notre territoire. Depuis 2016, la Région a accompagné plus de 520 projets dans ces filières pour un montant total de près de 45 millions d’euros. Pour aller encore plus loin dans notre soutien à ces secteurs qui traversent des crises sans précédent et qui doivent faire face à de nouveaux défis, nous avons mené une nouvelle concertation avec l'ensemble des professionnels de la mer en vue d’élaborer une politique régionale ambitieuse pour la période 2022-2027 » a expliqué Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

La nouvelle politique régionale en faveur de la pêche et de l’aquaculture, co-construite avec les filières, s’articule autour de 5 défis correspondant aux besoins des professionnels :

·         Rendre la pêche normande plus résiliente face aux changements

Afin de soutenir les entreprises et acteurs de la pêche, la Région poursuivra son soutien :

ð  à l’installation des jeunes pêcheurs, avec un objectif de 50 nouvelles installations accompagnées sur la période 2022-2027, par le biais d’une aide à l’acquisition d’un navire de pêche d’occasion ;

ð  aux investissements à bord des navires de pêche et/ou à terre en vue d’améliorer  les conditions de travail mais aussi  la qualité des produits débarqués et le revenu des producteurs ou encore  permettant de diminuer l’impact environnemental des navires de pêche ;

ð  aux projets de valorisation des produits de la pêche ;

ð  à la réflexion stratégique des entreprises de pêche via les chèques conseils ;

ð  l’animation et aux projets stratégiques de la filière à travers la poursuite d’un contrat d’objectifs.

·        Développer l’aquaculture d’avenir

Dans le cadre de l’élaboration de la nouvelle politique régionale en faveur de l’aquaculture deux enjeux majeurs ont été identifiés :

  • Développer un plan régional pour booster les aquacultures émergentes

Le soutien sera notamment significatif pour l’aquaponie, avec un objectif de déploiement de 10 fermes aquaponiques sur la période 2022-2027. Les autres formes d’aquacultures émergentes comme la culture des macro algues ou de la spiruline seront aussi soutenues.

  • Encourager, notamment en conchyliculture, l’adhésion à une démarche collective ou individuelle de marque de qualité (label rouge, bio, IGP etc..), avec notamment  la mise en place d’une bonification des aides pour les professionnels qui s’inscriront dans l’obtention d’un label ou d’une certification.


La Région poursuivra, par ailleurs, son soutien aux entreprises et acteurs de l’aquaculture, en finançant notamment :

ð  une aide spécifique majorée aux nouveaux aquaculteurs afin de les accompagner dans leurs investissements ;

ð  une aide dédiée aux projets d’investissements productifs aquacoles visant notamment la valorisation des productions normandes de qualité, la diversification via la vente directe et les circuit courts, l’amélioration des conditions de travail ou encore la protection de l’environnement ;

ð  les projets de valorisation des produits aquacoles ;

ð  la réflexion stratégique des entreprises aquacoles via les chèques conseils ;

ð  la poursuite d’un contrat d’objectifs avec la filière pour l’animation et l’appui aux projets stratégiques.

 

·        Valoriser les espèces marines et piscicoles normandes

Afin de soutenir les entreprises de transformation et de commercialisation, la Région financera notamment :

ð  une aide spécifique à la création d’entreprises de transformation, avec un objectif de 10 nouvelles entreprises de transformation  accompagnées sur la période 2022-2027 ;

ð  une aide aux projets d’investissements productifs de mareyage-transformation favorisant notamment la valorisation de la diversité des productions normandes, l’amélioration des conditions de travail ou encore les démarches vertueuses de gestion durable ;

ð  les projets de valorisation des produits normands ;

ð  la réflexion stratégique des entreprises de transformation et de commercialisation via les chèques conseils ;

 

·        Développer les initiatives locales respectueuses de l’environnement

Un dispositif de soutien à la mise en place et l’animation de groupes d’actions locales pour la pêche et l’aquaculture (GALPA) et d’appui aux projets locaux est proposé par la Région afin d’encourager le développement de communautés de pêche et d’aquaculture dans les zones côtières et intérieures.

Suite à l’extension du périmètre d’action du FEAMPA donné aux Régions par l’Etat pour 2022-2027, la Région pourra aussi soutenir les projets contribuant à la protection et la restauration des écosystèmes aquatiques. La lutte contre les déchets en mer et sur le littoral a été retenue comme prioritaire pour la période 2022-2027.

·        Appuyer l’innovation nécessaire à la pêche et à l’aquaculture

Pour la période 2022-2027, une mesure innovation FEAMPA est confiée aux Régions, permettant de multiplier par deux le budget régional en matière d’innovation.

La Région poursuivra ainsi son soutien à l’innovation dans les entreprises du secteur de la pêche et de l’aquaculture présentes sur le territoire en finançant :

ð  un dispositif d’appui aux projets partenariaux d’innovation, via un appel à projets annuel ;

ð  un dispositif de soutien aux projets pilotes ;

ð  un dispositif d’appui aux projets favorisant le partage de connaissances scientifiques et de pratiques innovantes (information diffusion, activités de démonstration et actions d’informations) ;

ð  la politique Aquamar Booster pour finaliser la construction des projets d’envergure nationale ou européenne ;

ð  l’organisation des Etats généraux de l’économie bleue en Normandie