SCANDALEUX !

UNE HONTE !

MEPRIS JACOBIN ET PARISIEN POUR LES NORMANDS !


 

https://www.paris-normandie.fr/id243716/article/2021-10-23/des-gens-en-sont-venus-aux-mains-plus-de-200-naufrages-du-rail-bloques-la-gare

« Des gens en sont venus aux mains » : plus de 200 naufragés du rail bloqués à la gare d’Évreux

B9728761127Z

Un troisième bus a dû être affrété. Il ne devait arriver à Évreux que vers 20 h 15, soit deux heures après l’entrée en gare des passagers - Photo DR

Pour permettre aux passagers devant voyager entre Paris et Rouen de rentrer à bon port malgré les travaux sur la ligne ferroviaire, samedi 23 octobre 2021, deux bus ont été affrétés depuis Évreux. Mais ce n’était pas assez ! Certains voyageurs ont même tenté de monter dans les soutes. Récit.

Des tensions ont éclaté à la gare SNCF d’Évreux, samedi 23 octobre 2021 au soir. Des passagers en provenance de Paris sont restés bloqués à quai plusieurs heures par manque de bus pour rejoindre Rouen.

Des travaux sur la ligne

Depuis le 16 octobre 2021, la SNCF effectue des travaux sur la ligne Paris-Rouen-Le Havre, occasionnant de fortes perturbations. Pour rejoindre Rouen, elle avait mis en vente des tickets de bus au départ de la gare d’Évreux. Ce dont a voulu profiter Oscar, 20 ans, étudiant en Histoire à la Sorbonne. Mais arrivé en train dans la capitale de l’Eure vers 18 h 15, il n’avait toujours pas réussi à monter dans un bus deux heures après.

« Tous les Rouennais qui devaient rentrer chez eux se sont retrouvés dans le train. On devait être entre 260 et 270 personnes. Mais seuls deux bus ont été affrétés », raconte le jeune homme.

Des gens voulaient monter dans les soutes

Oscar a ainsi assisté à des scènes incroyables. « Des gens ont tenté de monter dans les soutes. Une dame pleurait parce que sa fille avait pu grimper dans un bus mais pas elle. Certains en sont venus aux mains », décrit-il. Des passagers, las d’attendre, ont finalement décidé de prendre un taxi. « Ça leur coûte 180 € ! », s’étrangle le Rouennais, convaincu que la SNCF n’aurait « jamais dû vendre autant de tickets, surtout un week-end de vacances où tous les Parisiens veulent rentrer chez eux. C’était la seule solution pour les Rouennais. Tous les BlaBlaCar étaient complets… Et on est là, à attendre dans le hall de la gare où il fait 12ºC… Je suis mort de froid ! »

Réservation « facultative »

Contactée, la SNCF fait savoir qu’un « troisième bus a été commandé ». Il devait arriver vers 20 h 30, en provenance de Mantes-la-Jolie (Yvelines), pour prendre en charge la soixantaine d’usagers qui se trouvaient, comme Oscar, sans solution de transport.

Toujours selon la SNCF, la réservation pour bénéficier de ce trajet en bus serait « facultative mais fortement conseillée ». En outre, la SNCF aurait eu des difficultés « à anticiper » l’affluence de voyageurs, un certain nombre d’usagers n’ayant pas fait de réservation préalable. « C’est un sujet sur lequel la Région va communiquer », précise-t-on à la SNCF.

Jusqu’au 7 novembre 2021

Les travaux sur la ligne Paris-Le Havre se déroulent le week-end et la nuit en semaine. Le trafic sera encore totalement interrompu les deux prochains week-ends, jusqu’au 7 novembre 2021 inclus.

Commentaire de Florestan:
Sur ce dernier constat des effets concrets d'une longue relation de servitude territoriale quant au service public ferroviaire, notamment, entre Paris et Rouen et, plus largement, entre la Normandie et la région Parisienne, on a envie de citer Léopold Sédar Senghor:
"Pour qu'il y ait des colonisés il faut des colonisables."