Billet de Florestan:

La 4ème édition du forum mondial "Normandie pour la Paix" qui s'est tenue sur deux jours à partir du 30 septembre 2021 (le lendemain de la "fête des Normands", jour de la Saint Michel, archange de la Paix luttant contre le Mal...) dans le cadre prestigieux de l'abbaye-aux-Dames de Caen, siège du conseil régional de Normandie, a été un franc succès malgré toutes les contraintes sanitaires et réglementaires imposées par la Covid et le Gouvernement.

Cette année plus que lors des éditions précédentes, le forum mondial et ses divers événements ont été largement ouverts à la jeunesse des écoles normandes avec la possibilité inédite offerte aux jeunes d'être en prise directe avec la complexité géopolitique et le tragique de notre humanité. Plus de 6000 personnes sont venues en deux jours.

L'édition 2021 a été, bien entendu, dominée par la question afghane et ses conséquences dans l'évolution des rapports de force mondiaux non plus seulement entre des puissances ou des super-puissances étatiques dans le champ clos de l'économie, de la diplomatie ou du militaire, mais aussi entre les "pouvoirs doux" qu'elles traînent devant ou derrière elles: désormais, ce n'est plus à un affrontement classiquement géopolitique bloc contre bloc auquel nous assistons mais à une lutte d'influence profonde et acharnée entre des aires de civilisation avec des visions du monde et de l'être humain radicalement opposées voire en guerre les unes contre les autres.

Bref! le vernis culturel, humaniste, libéral et individualiste jeté sur le monde par l'Occident depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, craque partout.

Samuel Huttington qui avait prédit le retour de l'affontement civilisationnel et des guerres de religion avait raison et Francis Fukuyama qui croyait dans la "fin de l'Histoire" après l'effondrement soviétique qui devait permettre au Monde entier de vivre selon les standards philosophiques des démocraties occidentales libérales, avait finalement tort.

Le problème c'est que nous autres Européens nous soyons tentés d'assister sans mot dire ni maudire à ce nouveau spectacle du Monde sous prétexte que nous serions la maison de retraite de l'Histoire: les kalachnov du Bataclan nous ont brutalement et tragiquement rappelées à l'ordre. De même, il faut avoir la lucidité de reconnaître qu'une haine de l'Occident s'est répandue de par le monde quitte à susciter sur la scène politique de nos états-nations occidentaux d'ignobles et abjectes hybridations.

Plus que jamais, nos valeurs libérales (au sens politique du mot) doivent être défendues et la Normandie qui est le pays d'Alexis de Tocqueville qui eut l'intuition que la liberté est, probablement, la valeur philosophique la plus partagée et la plus répandue dans l'esprit des êtres humains, doit prendre toute sa part dans ce combat toujours à recommencer pour la Liberté et la dignité de l'être humain.

Ainsi, pour le dire d'un mot avec toute la lucidité normande nécessaire chère à Léopold Sédar Senghor:

NI HAINE DES AUTRES!

NI HAINE DE SOI!


 

1


 https://www.ouest-france.fr/normandie-pour-la-paix/direct-remise-du-prix-liberte-debats-normandie-pour-la-paix-commence-ce-jeudi-a-caen-9f36cf34-2144-11ec-9353-4fbb3f56eba7

Normandie pour la paix. Remise du Prix Liberté, débats… Revivez la première journée du forum

Jeudi 30 septembre 2021 rime avec l’ouverture de la quatrième édition du forum Normandie pour la paix à Caen (Calvados). Ouest-France vous a fait vivre en direct cette première journée, depuis le parc de l’abbaye aux Dames, à Caen.

Plusieurs temps forts ont rythmé cette première journée du forum Normandie pour la paix, ce jeudi 30 septembre 2021, à Caen (Calvados). La matinée a été riche en débats, notamment au sein de l’espace Agora, où des journalistes d’Ouest-France ont échangé avec des collégiens et des lycéens, à propos des fake news, par exemple.

La matinée a aussi été marquée par la première conférence plénière, avec des invités d’envergure internationale, à l’instar du secrétaire général de l’ONU, António Guterres. (ndlr: présent au forum de Caen en visio-conférence)

L’engagement de Sonita Alizada récompensé

Le temps fort de l’après-midi : la cérémonie de remise du Prix Liberté, attribué cette année à Sonita Alizada, une étudiante et rappeuse afghane de 23 ans, qui se bat contre le mariage des enfants et pour les droits des femmes. La lauréate, actuellement aux États-Unis, est intervenue en vidéo.

Une soirée pour mettre à l’honneur la musique et la BD

Le forum se prolonge ce jeudi soir, avec une soirée intitulée « La paix, à tambours battants ! ». Cette nocturne, placée sous le signe des arts, met à l’honneur la musique et la bande dessinée. La soirée est animée par Michka Assayas, journaliste à France inter. Il donnera la parole à plusieurs artistes.


 https://www.ouest-france.fr/normandie-pour-la-paix/direct-recits-de-refugies-situation-en-afghanistan-vivez-le-second-jour-de-normandie-pour-la-paix-e316bf84-2289-11ec-906c-ae562130e2fb

Normandie pour la paix a réuni plus de 7 000 personnes, revivez le deuxième jour du forum

C’était le deuxième et dernier jour du forum mondial Normandie pour la paix, à Caen (Calvados), ce vendredi 1er octobre 2021. Témoignages de réfugiés et du chef indigène brésilien Ninawa, débats autour de l’Afghanistan… Ouest-France vous a fait vivre l’événement en direct, depuis le parc de l’abbaye aux Dames.

La quatrième édition du forum Normandie pour la paix est terminée ! Elle a réuni entre 5000 et 6 000 personnes, jeudi 30 septembre et vendredi 1er octobre 2021, à Caen (Calvados). Une édition réussie, suivie par de nombreux jeunes, engagés et curieux des problématiques autour de la paix.

Des témoignages poignants

La seconde journée a été marquée par plusieurs temps forts : le témoignage de Thomas, jeune Camerounais qui a fui son pays en raison de son orientation sexuelle ; celui de Josiane, journaliste burundaise réfugiée en France ou encore celui de Fawzia Koofi, ancienne députée afghane et ancienne membre de l’équipe de négociation avec les Talibans.

Aussi, le cacique Ninawa, chef de tribu brésilien en Amazonie, a raconté son combat contre la déforestation. Enfin, la situation en Afghanistan a été largement suivie et débattue.

(...)

L'Afghanistan bouscule le programme.
Initialement, le débat "L'Afghanistan, l'impossible paix ?" devait se tenir à l'Auditorium du forum Normandie pour la paix. Face à la forte demande du public, il se tient finalement en salle plénière. La salle est comble.

ENTRETIEN. Normandie pour la paix : pour Emmanuel Dupuy, un « nouvel ordre mondial est en place »

Après avoir conseillé les forces françaises en Afghanistan, ce spécialiste des questions de défense et de sécurité voit, dans la défaite américaine, l’émergence d’un bloc de pays orientaux aux visions économiques et politiques convergentes.

Emmanuel Dupuy a été conseiller des forces françaises en Afghanistan en 2011. Selon lui, le retrait des Américains permet à ses rivaux, la Chine en tête, de prendre l’ascendant stratégique dans cette partie du monde. Il interviendra au Forum mondial Normandie pour la paix, à Caen (Calvados), lors des débats organisés le jeudi 30 septembre sur la Libye et le vendredi 1er octobre sur l’Afghanistan.

Quelles sont les premières conclusions depuis le retour aux pouvoirs des talibans ?

Tout a changé dans la structure du pays : du régime politique, aux soutiens de l’Otan et des États-Unis, à la frêle stabilisation engagée depuis 2001. Nous sommes dans une configuration qui nous ramène trente ans en arrière. Il y a trois niveaux de constatations après ces événements. Les femmes, pour commencer, s’étaient ancrées dans la vie politique et sociétale de ce pays : dans les forces armées, à l’université ou dans les médias.

Deuxième point, la présence supposée de l’Inter-Services Intelligence (services secrets pakistanais). Ils auraient fourni une aide lors des combats contre les résistants dans la vallée du Panshir. Des images prouvent la présence de commandos pakistanais.

Et enfin, dernier aspect, la défaite de l’Occident. Elle ne se limite pas aux 3 613 soldats de la coalition qui ont perdu la vie depuis octobre 2001. Mais aussi aux sommes considérables qui ont été dépensées pour stabiliser ce pays : 1,5 à 2 trillions de dollars durant les vingt dernières années et plus de 89 milliards pour former et équiper l’armée afghane.

« Trop tôt pour parler de crise migratoire à l’échelle internationale »

Des populations entières ont fui le pays. Pour autant, est-ce le début d’une nouvelle crise migratoire ?

Il est trop tôt pour parler de crise migratoire à l’échelle internationale. Il y avait déjà une accélération de la fuite d’Afghans et Afghanes bien avant l’arrivée des talibans, à raison de 20 000 personnes par semaine depuis le début de l’année. Ils se dirigent principalement vers les pays frontaliers. Ils sont déjà trois millions officiellement au Pakistan et un million et demi en Iran. Ils seraient 550 000 amassés aux frontières de l’Afghanistan, notamment avec le Tadjikistan.

Ensuite, le pont humanitaire avec les vols diligentés par plusieurs pays a permis à 120 000 personnes de quitter l’Afghanistan grâce aux États-Unis, au Japon, à la France, à la Turquie, à la Grande-Bretagne, à l’Allemagne ou à l’Italie. Je minorerais la crise migratoire du point de vue français. Il n’y a que 40000 Afghans qui ont des statuts de réfugiés. Nous sommes très loin derrière l’Allemagne et la Grèce. En France, il n’y a eu, entre janvier et juin 2021, que 4 200 demandes d’asile . Voilà pourquoi je modérerais un peu « les flux migratoires irréguliers importants » tels que le président Emmanuel Macron les présentaient.

« Les relations internationales sont en train de voler en éclats »

En quoi cette défaite américaine va-t-elle impacter le rapport de force entre les grandes puissances ?

Il y a concurrence féroce entre les États-Unis et la Chine. L’idée selon laquelle les Américains seraient intervenus en Afghanistan contre leurs intérêts est une vue de l’esprit. L’Afghanistan compte des réserves minières et minérales considérables. Le plus gros investissement industriel chinois remonte à 2007, avec trois milliards et demi de dollars investis dans la plus grosse mine de cuivre au monde.

D’une certaine façon, ce pays est vital. Ceux qui sont les plus prompts à légitimer une reconnaissance des talibans portent une « même » vision orientale des relations internationales. Les « 8 de Shanghai » (Chine, Russie, Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Iran), réunis depuis 2001, concurrencent de plus en plus les pays du G7. Les relations internationales basées sur un axe du monde New-York-Washington-Londres-Paris et Bruxelles sont en train de voler en éclats.

« Où iront les Américains ? »

Quelles pourraient être les suites maintenant que les talibans sont installés au pouvoir ?

On se retrouve dans une situation hallucinante où Sirajuddin Haqqani, considéré comme chef du réseau terroriste Haqqani, est désormais ministre de l’Intérieur. On va devoir reconnaître un régime dans lequel il y a des chefs d’organisations terroristes. Ce qui était impensable et moralement répréhensible, semble désormais l’être par la Communauté internationale.

Où iront les Américains ? Je ne vois pas des pays d’Asie Centrale accueillir leurs bases comme ils l’avaient fait en 1992 pour les Russes. D’ailleurs, la Russie a été très claire. Pour Vladimir Poutine, il est hors de question que les Américains se repositionnent en Asie Centrale. Un nouvel ordre international est en place. La Russie est un de ces acteurs majeurs. Moscou, dans le même temps, semble voué à une concurrence déséquilibrée avec Pékin. Pour s’en émanciper, il lui faudra trouver des partenaires occidentaux.

Commentaire de Florestan:

Quand l'Europe se réveillera...


https://www.ouest-france.fr/normandie-pour-la-paix/normandie-pour-la-paix-une-edition-a-guichets-fermes-vers-un-forum-sur-trois-jours-en-2022-d4195056-22c4-11ec-906c-ae562130e2fb

MjAyMTEwYTI2YmNlOTc4NmYyZjRlYjM2OTkwNzFmYzYyMzAzYmI

Normandie pour la paix. Une édition à « guichets fermés », vers un forum sur trois jours en 2022 ?

L’heure du bilan pour le 4e forum mondial Normandie pour la paix a sonné. 7 000 personnes ont fréquenté le village et les chapiteaux qui abritaient conférences, débats et échanges avec le public.

Pendant deux jours, jeudi 30 septembre et ce vendredi 1er octobre 2021, le 4e forum mondial Normandie pour la paix s’est déroulé dans l’enceinte de l’abbaye aux Dames à Caen (Calvados). La programmation était axée autour de l’Afghanistan, de la gouvernance de la paix et de la jeunesse. Cette édition se voulait « ouverte à toute et tous, loin de l’entre-soi de certains événements » , comme le promettait François-Xavier Priollaud, vice-président de la Région et chargé de l’organisation du forum.

Un engagement tenu, selon le président de Région Hervé Morin, « heureux » de voir autant d’affluence dans les allées du village et sous les chapiteaux. Son bébé Normandie pour la paix se porte bien. « Nous avons joué à guichets fermés pendant deux jours. » Plus de « 7 000 personnes dont 4 000 jeunes sont venus sur le site », détaille François-Xavier Priollaud.

Succès auprès des jeunes

Autre satisfaction pour les organisateurs, la présence en très grand nombre de jeunes collégiens et lycéens. « C’est le sens de notre engagement durant ce forum : intégrer la jeunesse dans tout ce qui est fait. »

Le président de Région s’arrête sur l’atmosphère « singulière » sur le site lors de ces deux jours. « Il n’existe aucun autre événement au monde où des figures de premier plan partagent leur expertise, poursuit-il, notamment avec des jeunes, des étudiants. »

Trois ou quatre jours en 2022 ?

Initialement prévu en juin, mais reporté à cause du contexte sanitaire et de la fermeture des frontières, le forum a été déplacé pour la deuxième fois en octobre. « Je suis plutôt favorable à un retour au mois de juin, explique Hervé Morin. Une période généralement propice à des visites de chefs d’État en Normandie. »

Le vice-président envisage, lui, de « discuter avec tous les acteurs » avant de « prendre une décision ». Le format pourrait être repensé « pour passer à trois jours, avec le samedi peut-être. La programmation est très dense. Mais tout cela reste à définir ».


 Commentaire de Florestan:

Cette 4ème édition du forum mondial "Normandie pour la Paix" installe définitivement le rendez-vous normand et caennais dans l'agenda international annuel des experts de la diplomatie et de la géopolitique: le partenariat entre la région Normandie et l'ONU pour faire du forum mondial normand un événement associé aux activités de l'ONU, se met en place.

Mais pour que cet événement retrouve toute sa force symbolique, il est impératif de le programmer à nouveau autour de la date historique et mondialement connue du 6 juin pour que les commémorations mémorielles du débarquement des Alliés en Normandie le 6 juin 1944 soient prolongées, actualisées et soutenues par le forum mondial d'études, de débats et d'expertises sur la Paix.

On espère donc une 5ème édition le 6 juin 2022... Sans passe sanitaire et avec une nouvelle majorité gouvernementale à Paris qui reconnaisse enfin toute l'importance et toute l'utilité de l'événement international normand pour redonner un peu de souffle au pouvoir d'influence mondial français...