Une lumière s'est-elle enfin allumée à l'hôtel-de-ville d'Alençon?

La ville d'Alençon, contrairement à bien d'autres villes historiques normandes bombardées en 1944 et bétonnées dans les années 1950 et 1960 a la chance insigne d'avoir pu garder l'essentiel du patrimoine architectural et artistique de son centre-ville historique même si ce patrimoine, dans sa partie privée, n'est pas en bon état avec de nombreux immeubles historiques dont certains classés qui sont à l'abandon suite à la déshérence de leurs propriétaires.

Et à Alençon (ne pas oublier la cédille...) la vacance cérébrale s'est tristement alliée à la vacance commerciale quelle que soit la saison...

Cette dernière s'ajoute comme une double peine, à la déprise patrimoniale et architecturale avec un taux record pour les boutiques en rez-de-chaussée du centre-ville avec de nombreuses devantures vides et, là encore, un patrimoine urbain menacé comme en a longtemps témoigné le dossier compliqué de la réhabilitation du décor historique du grand café "la Renaissance" (qui porte bien mal son nom...)

La renaissance de la "Re" se fait encore attendre...

https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/alencon-un-nouveau-projet-pour-la-re-et-le-grand-cerf-6880968

Bref! c'est un gâchis considérable qui témoigne bien de la décadence économique et sociale d'une petite ville normande qui peine à se situer sur la carte se sentant éloignée de tout, ou plutôt se sentant écartelée par de multiples influences urbaines plus lointaines qui alimente une fuite des jeunes et des cerveaux permanentes: entre Le Mans et Caen, entre Bretagne et Paris (on n'ose même plus prononcer le nom de... "Normandie"!) la ville d'Alençon est donc le contraire de ce qu'elle devrait être: un carrefour et la ville porte Sud de la Normandie.

Rien de tel qu'un bon vieux blason pour savoir enfin où on se trouve!

(Le blason créé pour le département de l'Orne: la Normandie au chef et le Maine à la pointe)

545px-Blason_département_fr_Orne

Mais les choses pourraient enfin changer à l'occasion d'une vigoureuse prise de conscience locale... financée par une région Normandie enfin réunifiée!

On commence, en effet, à comprendre à Alençon qu'il va falloir sérieusement embellir la ville, mettre enfin à l'honneur le patrimoine historique, artistique, culturel et spirituel de la ville (pélerinage sur les traces des époux Martin, parents de Sainte Thérèse de Lisieux qui étaient d'Alençon) pour que le chef-lieu de l'Orne soit le fer de lance qui doit attirer les candidats franciliens et parisiens de plus en plus nombreux à l'exil en province... pas trop loin de Paris: la prise de conscience est tardive car Alençon paie toujours, 130 années plus tard, l'erreur d'avoir refusé le passage en sa gare d'une ligne ferroviaire nationale reliant Paris à l'Ouest de la France.

Mais cette prise de conscience que la qualité du patrimoine historique et architectural d'une ville "instagramable" est un atout essentiel pour se faire désirer et attirer de nouveaux habitants (et donc relancer le commerce du centre-ville avec le tourisme lié au patrimoine) est bien là, symbolisée par la reconquête du château ducal enfin abandonné par la prison...

https://actu.fr/normandie/alencon_61001/alencon-les-reves-de-joaquim-pueyo-pour-le-chateau-des-ducs_35583710.html

chateau2-960x640


 

https://actu.fr/normandie/alencon_61001/alencon-vacance-commerciale-record-la-ville-achete-des-boutiques-dans-la-rue-aux-sieurs_43411312.html

Alençon. Vacance commerciale record : la Ville achète des boutiques dans la rue aux Sieurs

La Ville va acquérir quatre immeubles de la rue aux Sieurs pour les réhabiliter. Elle rétrocédera les rez-de-chaussée à une foncière et les étages à des bailleurs locaux.

25454-210713103333595-0

La Ville va acquérir quatre immeubles de la rue aux Sieurs pour les réhabiliter. Elle rétrocédera les rez-de-chaussée à une foncière commerciale et les étages, transformés en logements, à des bailleurs locaux. Derrière cette stratégie : contrôler les loyers et faire revenir l’activité en cœur de ville. (©L’Orne Hebdo)

« La vacance commerciale de cœur de ville a atteint un taux record en 2020 et 2021. Nous ne pouvons accepter cela. »

D’autant que, selon Joaquim Pueyo, le maire d’Alençon (Orne), « lorsque le cœur d’une ville se porte bien, il irrigue tout le bassin : les espaces urbains comme les espaces ruraux ».

À lire aussi

Un million d’euros

Aussi, « pour garantir le maintien de l’offre de commerces, de services et d’équipements », la Ville d’Alençon va procéder à des acquisitions d’immeubles « afin de relancer la dynamique d’investissement, de réhabilitation du patrimoine et de maîtrise des loyers commerciaux, au sein d’une foncière commerciale initiée par la région Normandie, en cours de constitution ».

Pour ce faire, un million d’euros, voté au budget du 29 mars 2021, va y être consacré.

Outre assurer le maintien de l’activité économique dans le cœur de ville, le vote unanime de ce projet par les élus d’Alençon permet aussi d’engager une réhabilitation de ces immeubles.

« Notre objectif est de lutter contre l'habitat dégradé ou indigne. Nous avons réussi à préserver notre patrimoine historique et architectural qui participe à la beauté de la ville, nous continuerons en ce sens. »

Joaquim Pueyo Maire d'Alençon

Les 7 Colonnes aussi

Cette action va être concentrée sur la rue aux Sieurs où quatre immeubles sont déjà visés. « Les négociations sont en cours », a relevé le maire.

Mais celui des « 7 Colonnes », à l’angle de la rue du Château et de la Grande-rue, dans le quartier historique Saint-Léonard, est également intégré au projet.

« La restauration/restructuration des immeubles va faire l'objet de montages opérationnels et de rétrocessions des rez-de-chaussée commerciaux avec la Foncière de Normandie et pour les étages à réhabiliter en logements, avec les bailleurs locaux. »

Joaquim Pueyo Maire d'Alençon

En parallèle, mais toujours au programme de cette stratégie d’intervention pour la redynamisation du cœur de ville, des boutiques tests/boutiques à l’essai vont être lancées dès cet automne.

Le droit à l’expérimentation

Concrètement :

« La Ville sera locataire de trois ou quatre locaux dans la rue aux Sieurs et y accueillera différentes activités commerciales pendant une durée limitée, jusqu'à 18 mois maximum, et avec des loyers minorés. Le but est que les commerçants puissent tester leurs concepts en vue d'une installation pérenne ».

Joaquim Pueyo

C’est le droit à l’expérimentation auquel pourraient déjà répondre certains porteurs de projet.

Et pour viser au plus juste, un sondage a été lancé par Shop’In Alençon (l’office de commerce et de l’artisanat d’Alençon). Il vise à identifier les habitudes d’achat des habitants ainsi que leurs besoins. Pour compléter et cibler au plus près l’offre commerciale.


 

Commentaire de Florestan:

La question alençonnaise est ancienne...

Archives de l'Etoile de Normandie:

Alençon carpette mancelle?

http://normandie.canalblog.com/archives/2014/10/03/30701293.html

http://normandie.canalblog.com/archives/2015/05/04/32003402.html

La région Normandie se soucie de sa ville porte-Sud:

http://normandie.canalblog.com/archives/2021/03/02/38842957.html

Menaces sur les dernières maisons médiévales à pans de bois d'Alençon:

http://normandie.canalblog.com/archives/2020/04/09/38183108.html

Le Monde étrille la ville d'Alençon sur sa déshérence commerciale:

http://normandie.canalblog.com/archives/2020/08/30/38506563.html

Enfin, comble d'une certaine haine de soi alençonnaise très baas-normande sinon nihiliste (la Normandie n'était pas encore réunifiée) on pourra se souvenir aussi de ceci:

https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/rap-alencon-alencon-est-decede-le-petit-clip-qui-divise-3378252

Capture d’écran du 2021-07-23 17-11-22